• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Marmande : des milliers de festivaliers bravent la canicule pour le premier jour de Garorock

Les festivaliers ont patienté sous un soleil de plomb avant l'ouverture des portes de Garorock / © France 3 Aquitaine
Les festivaliers ont patienté sous un soleil de plomb avant l'ouverture des portes de Garorock / © France 3 Aquitaine

Des milliers de festivaliers ont patienté sous un soleil de plomb ce jeudi pour le premier soir de Garorock. Pas moins de 150 000 amateurs de musiques sont attendus pendant les autres jours de l'événement.

Par MK avec JM Daguenet

Les portes se sont ouvertes à 17 heures. Les premiers festivaliers ont pu pénétrer dans l'enceinte de Garorock, à Marmande. Et déjà, ces premiers pas ressemblent à une petite victoire, tant l'attente fut logue, et les températures élevées :  38 degrés ce jeudi à Marmande.

"On a entendu dire qu'il y avait beaucoup plus de monde que l'année dernière. Le parking était complet dès 10 heures ce matin, contre 16 heures l'an dernier", assure un festivalier.

Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 
Des milliers de festivaliers bravent la canicule pour le premier jour de Garorock


Pas moins de 150 000 festivaliers sont attendus pour ces trois jours. S'ils sont  si nombreux à braver les conditions climatiques et la foule pour venir danser et écouter leurs artistes préférés, cela ne tient pas du hasard :  le programme est alléchant, et la réputation du festival, plus à faire.
 

Camping pendant quatre jours

"Ce qui me motive se sont des têtes d'affiche que j'aime beaucoup, et le côté camping pendant quatre jours", confie un autre heureux participant de l'édition 2019.


Le premier groupe en concert ce jeudi, c'est Bagarre, qui se présente comme un "groupe alternatif venu de Paris", et considéré depuis la sortie de son album, Club 12345 comme une véritable révélation musicale.
 
Bagarre ouvre la scène de Garorock ce jeudi soir / © France 3 Aquitaine
Bagarre ouvre la scène de Garorock ce jeudi soir / © France 3 Aquitaine


 "C'est assez cool dans une tournée constituée d'avoir à la fois des petits et des gros festivals, confie Emma,  membre du groupe. Ça crée des ambiances différentes. Après l'idée c'est de créer la même énergie qu'on soit sur une petite ou une grande scène."

On va essayer de créer de cette grande scène notre club !


Voir le reportage de France 3 Aquitaine
 

Sur le même sujet

toute l'actu musique

We Surf accueille la délégation du Japon

Les + Lus