Lot-et-Garonne : la vache bordelaise bientôt sauvée

Cette race avait été considérée comme éteinte dans les années 60. Mais elle est désormais de retour dans les champs ! / © F3A
Cette race avait été considérée comme éteinte dans les années 60. Mais elle est désormais de retour dans les champs ! / © F3A

Cette race était considérée comme éteinte en 1960, mais grâce à un travail mené par le Conservatoire des races d’Aquitaine, un cheptel a pu être de nouveau constitué depuis les années 90. Il compte désormais une centaine de bêtes.

Par Alexandre Muffon Cattin

La vache bordelaise alimentait Bordeaux en lait par le passé. Mais ça c’était avant que l’agriculture industrielle commence à se passer de cette race, pas assez productive

Si bien que cette bête rustique, solide et proche de l’homme, a disparu au fil des années. La race a été considérée comme éteinte en 1960.

 

Des bovins retrouvés dans les années 90



Mais quelques animaux sont retrouvés dans les années 90. Le mot est alors passé aux éleveurs et autres vétérinaires d’ouvrir l’œil pour tenter de former un cheptel.

Il a ensuite fallu trouver plusieurs personnes pour s’en occuper. Michel Vergné venait d’acheter une ferme et avoue avoir eu un "coup de cœur" pour ces vaches. Il a tout de suite adhéré au projet du Conservatoire des races d’Aquitaine.

 

Une centaine de bêtes en Aquitaine



Depuis, cette vache à la robe noire reprend du poil de la bête et s’épanouit dans toute l’Aquitaine. Une centaine de bovins ont été recensés dernièrement.


Retrouvez le reportage de France 3 Aquitaine : 
 
La vache bordelaise bientôt sauvée !

 

Sur le même sujet

Les + Lus