Lusignan (86) : tango argentin, tango mélusin

Publié le Mis à jour le

Jusqu' à dimanche, le pays mélusin va vivre au rythme des bandonéons et des violons alto. C'est la 3ème édition du festival Lusignan de la Plata.Au programme, concerts, spectacles de danse et initiation au tango argentin.

Lusignan de la Plata

Lusignan est, jusqu'à dimanche, rebaptisée Lusignan de la Plata pour un festival de tango.
Des concerts, des spectacles de danse, des moments d'initiation à cette danse passionnée et mélancolique avec deux personnalités d'exception :  Carolina Udoviko et Gustavo Gomez

Carolina Udoviko et Gustavo Gomez


Carolina Udoviko s’initie au Tango à Buenos Aires auprès des plus grands professeurs et danseurs
Elle fréquente assidûment les Milongas Porteñas traditionnelles où elle acquière toutes les connaissances du Tango Milonguero, du Tango salon , Valse et  Milonga. Elle renonce à ses études de Direction de cinéma (Eliseo Subiela), pour se dédier exclusivement à apprendre le tango.
Depuis, elle enseigne cette dans un peu partout en France et dans le monde.

D’origine argentine, Gustavo Gomez est danseur et professeur de tango et de folklore argentin. En tant que membre de plusieurs compagnies de danse, il a participé à de nombreuses tournées et festivals en Amérique latine, au Canada et en Europe.
Une de ses priorités est de donner le goût d’une danse authentique où émotion, finesse et écoute participent à la magie de cette danse.

Une pensée triste qui se danse.

Le tango naît dans les abattoirs du sud de l'Argentine, entre gens de couteaux et de lupanars. Le tango est presque toujours plaintif et nostalgique. A la différence de la musique afro-américaine, le tango est plutôt grave retenu, acerbe. Il exprime le mal de vivre, et chante ce qui est perdu à jamais.une pensée triste qui se danse.

Le festival dure tout le weekend, à l'Espace 5 de Lusignan (86)