Masques de protection : et pour les enfants, on fait comment ?

Le déconfinement arrive et la consigne est claire : il faut porter un masque en présence d'autres personnes. Or, si il devient plus facile de se procurer des masques jetables pour adultes, les masques pour enfants restent rares. Et avec la réouverture des écoles...

Voilà comment sont protégés les enfants Vietnamiens pour aller à l'école...
Voilà comment sont protégés les enfants Vietnamiens pour aller à l'école...
Les enfants doivent-ils porter un masque pour aller à l'extérieur ? Et devront-ils le faire notamment pour retourner à l'école ? Réponse pas tout à fait tranchée par le Ministre de l'Éducation Nationale Jean-Michel Blanquer sur France 2, mardi 14 avril qui "n'excluait pas que les enfants portent un masque à la rentrée".

Mais qui semblait aussi se laisser le temps d'avoir plus de données sur le sujet, quitte à laisser l'initiative aux parents, aux autorités sanitaires ou encore aux responsables des établissements scolaires.

Il faut dire que de nombreux pédiatres estiment que le port du masque pour un enfant jeune pourrait être inutilement traumatisant. À cet âge, il risque de toute façon de ne pas suivre les autres gestes barrières nécessaires, de ne pas respecter les consignes, de ne toucher le masque sans arrêt ou encore simplement d'avoir du mal à le porter correctement. Quant aux enfants en-dessous de deux ans, le port du masque semble leur être fortement déconseillé. 

En Belgique, considérant que les enfants ne sont que des faibles vecteurs de la maladie, le masque ne sera obligatoire dans les écoles qu’à partir de la 6e primaire. L’obligation de se couvrir la bouche et le nez dans les transports en commun depuis le 4 mai concerne les usagers de 12 ans et plus.

On pourrait imaginer un scénario identique en France, où les enfants de moins de 15 ans représentaient moins de 1% des admissions en réanimation au 5 avril 2020, et aucun enfant de moins de 15 ans n'est décédé du COVID selon la Société Française de Pédiatrie.

À Nancy, dans le doute, en plus des adultes, la municipalité a décidé de proposer deux masques lavables gratuits pour ses habitants de 6 à 10 ans. À Périgueux, la municipalité propose depuis cette semaine des masque uniquement pour ses administrés à partir de 10 ans.
Les masques de protection pour enfants disponibles sur Internet ne semblent guère plus convaincants que ceux réalisés par des artisans couturier français, pourtant interdits à la vente par le gouvernement
Les masques de protection pour enfants disponibles sur Internet ne semblent guère plus convaincants que ceux réalisés par des artisans couturier français, pourtant interdits à la vente par le gouvernement

Bref, la question est loin d'être tranchée et l'on risque d'avoir une grande disparité sur le sujet selon les endroits, et les personnes. Y compris dans les commerces. En tout cas, sachant qu'un enfant qui ne déclare pas la maladie peut néanmoins être vecteur du virus, de nombreux parents ou enseignants voudront sans doute que les enfants soient équipés comme ils le seront eux-mêmes.

Se pose alors la deuxième question : les masques pour enfant, on les trouve où ? Car les masques jetables désormais disponibles en grand nombre dans les rayons des supermarchés sont de taille standard... adulte. Et ils ont beau être souples et équipés d'élastiques, ils sont loin d'être adaptés à de petites têtes. 
Il se trouve toutes sortes de masques pour enfants sur Internet, à tous les prix, et de toutes origines...
Il se trouve toutes sortes de masques pour enfants sur Internet, à tous les prix, et de toutes origines...

Une rapide recherche sur Internet renvoie vers des solutions essentiellement chinoises, souvent fantaisistes, peu rassurantes, et en tout cas la plupart du temps onéreuses pour une qualité aléatoire.

Sachant que le gouvernement, depuis le 29 mars dernier, a interdit aux petits artisans ou couturières professionnelles de commercialiser leurs masques tissus s'ils ne répondent pas à une batterie de tests et d'autorisation totalement hors de leur portée, les parents qui veulent équiper leur progéniture en sont donc réduit à "bricoler" leurs masques pour adultes, sortir leur machine à coudre pour les plus doués, ou passer outre et aller acheter un masque artisanal

Le temps que les industriels et la grande distribution remplissent les rayons.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société éducation
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter