• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Mouvement des lycéens : 4e journée de manifestation ce jeudi

En Béarn, entre 200 et 250 lycéens se sont rassemblés devant le lycée Saint John Perse, à Pau,jeudi matin. / © F3A/Eric Poussard
En Béarn, entre 200 et 250 lycéens se sont rassemblés devant le lycée Saint John Perse, à Pau,jeudi matin. / © F3A/Eric Poussard

Dès 8 heures ce matin, quelques centaines de lycéens se sont rassemblés pour poursuivre leur mobilisation contre Parcoursup et la réforme du bac. Il y a eu à nouveau des heurts entre forces de l'ordre et manifestants. On comptabilise treize interpellations dans la métropole bordelaise. 

Par America Lopez

Au quatrième jour de mobilisation, de nouvelles tensions sont survenues entre les CRS et des lycéens manifestants.


Des heurts à Blanquefort


La préfecture de la Gironde a comptabilisé huit interpellations sur la commune de Blanquefort, dans la banlieue de Bordeaux, dans le secteur du lycée professionnel Léonard de Vinci, ainsi qu'un lycéen blessé après avoir escaladé une barrière.

En Gironde, des manifestants sont également signalés à Mérignac au lycée Daguin où les manifestants ont bloqué le tramway, à Libourne devant le lycée Max Linder, et à Coustaud à Saint André-de-Cubzac.

Selon le recteur de la Nouvelle-Aquitaine, Olivier Dugrip, 24 établissements sur 184 été impactés ce matin soit 10 % des lycées de l'académie de Bordeaux.

Interrogé dans le JT régional de France 3, Olivier Dugrip a insisté sur "la mis en danger des lycéens quand ils  manifestent à l'extérieur de leur établissement".

A chaque manifestation, nous avons systématiquement repéré des casseurs et des agitateurs qui sont à l'origine des violences. On a prévenu les fédérations des parents d'élèves pour assurer la sécurité des enfants.
 

Des CRS sont en place sur le pont de pierre, à Bordeaux, jeudi matin. / © F3A/ Elise Galand
Des CRS sont en place sur le pont de pierre, à Bordeaux, jeudi matin. / © F3A/ Elise Galand
Les sapeurs-pompiers éteignent les feux sur les voies du tramway, place Stalingrad, à Bordeaux / © F3A/ Elise Galand
Les sapeurs-pompiers éteignent les feux sur les voies du tramway, place Stalingrad, à Bordeaux / © F3A/ Elise Galand


Dégradations à Mérignac

Ce matin, des manifestations de lycéens aux abords des lycées DAGUIN et DASSAULT ont donné lieu à des dégradations. Trois véhicules ont été incendiés et les rames de la ligne A du tramway ont été bloquées momentanément avec des poubelles incendiées. Un individu a été placé en garde à vue par la police nationale. Trois jeunes ont été interpellés à Mérignac,

Alain Anziani s’est rendu sur les lieux.  Il a discuté avec les lycéens leur expliquant que s’il comprenait leur mobilisation, de telles violences étaient inacceptables :

J’appelle au calme, à la mesure et à la responsabilité de chacun. Les lycéens sont libres de s’exprimer mais ne doivent pas commettre de violences. 

 

Le tramway bloqué à Bordeaux 


A Bordeaux,  les lycéens sont une petite centaine ce jeudi matin, place Stalingrad, rive droite.

La circulation des tramways a été très perturbée notamment en raison d'obstacles et de feux de poubelles sur les voies. Sur place, deux jeunes ont été interpellés place Stalingrad à Bordeaux.

Les sapeurs-pompiers ont du intervenir pour éteindre les incendies.

 
 

Droit de retrait des enseignants et absentéisme


Au lycée François Mauriac de Bordeaux, une vingtaine d'enseignants a fait valoir leur droit de retrait à 8 heures ce matin en raison des risques d'incendies autour de l'établissement.

Par ailleurs, seule une centaine d'élèves sur 2500 s'est présentée au cours ce matin. 

Lundi, les échanges entre forces de l'ordre et lycéens avaient été très violent aux abords du lycée François Mauriac, trois élèves avaient été interpellés pour des jets de projectiles sur force de l'ordre et destructions de biens publics.
 
Les sapeurs-pompiers sont intervenus sur des feux de poubelles comme ici sur les voies du tramway place Stalingrad, à Bordeaux. / © F3A/Elise Galand
Les sapeurs-pompiers sont intervenus sur des feux de poubelles comme ici sur les voies du tramway place Stalingrad, à Bordeaux. / © F3A/Elise Galand


Plus calme en Béarn ce matin


A Pau, entre 200 et 250 lycéens venus des lycées Saint-Cricq et Barthou se sont rassemblés en centre-ville puis devant le lycée Saint John Perse.

Selon nos journalistes sur place, l'ambiance est relativement calme entre les forces de l'ordre et les manifestants malgré quelques jets de pierre et des poubelles brûlées.
 
Des policiers nombreux pour encadrés les lycéens manifestants à Pau ce matin. / © F3A/ Eric Poussard
Des policiers nombreux pour encadrés les lycéens manifestants à Pau ce matin. / © F3A/ Eric Poussard

Les manifestants se sont dispersés vers 10 heures 30.

 

Sur le même sujet

Gérard Pont

Les + Lus