Nom de la région : les écologistes demandent le respect des territoires

Le nom de la grande région doit être adopté demain lundi 27 juin 2016 en session plénière du conseil régional à Bordeaux. Un seul nom sera proposé, la région s'appellera "Nouvelle-Aquitaine" mais, même si le résultat du vote semble joué d'avance, ce choix ne fait pas l'unanimité.

Par Christine Hinckel

Les élus écologistes du conseil régional dont la Charentaise Françoise Coutant, 4ème vice-présidente et porte-parole du groupe, souhaitent conserver dans le nom "une mention explicite" aux territoires Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes. Avec le PRG, ils sont à l'initiative d'un amendement demandant cet ajout et la prise en compte de l'expression citoyenne. 


Une fusion "parfois ressentie comme brutale"

"Depuis 60 ans, avec la définition des contours des régions administratives, des liens affectifs et d'identification se sont tissés entre les habitant-e-s et leurs régions respectives. Ces liens peuvent entraîner des réticences, du désarroi ou même de la frustration, si le nom des territoires est subitement effacé", écrivent les élus écologistes dans un communiqué.
"La fusion de nos anciennes Régions est rapide et parfois ressentie comme brutale. En témoignent les protestations de la pétition qui a réuni près de 22 000 signatures en quelques jours. Cette expression citoyenne doit être prise en compte." ajoutent-ils.


"Un pied d'égalité absolu"

"Le poids symbolique du nom de la Région ne doit pas être un frein pour réussir les nouveaux défis et pour tirer partie des nouvelles opportunités offertes par une Région de la taille d'un pays."
"La mention "Aquitaine-Limousin-Poitou-Charentes", complétant "Nouvelle Aquitaine", est indispensable pour montrer aux citoyen-ne-s une reconnaissance sur un pied d'égalité absolu, en respectant leur histoire et leur culture territoriale." concluent les élus écologistes.














Bruno Drapon invité de France 3 Poitou-Charentes

Bruno Drapon, élu UDI au conseil régional et adjoint au maire de Saintes, se déclare opposé au choix du nom "Nouvelle-Aquitaine" et appelle les élus régionaux à voter contre. Il aurait souhaité un nom accordant une plus grande reconnaissance aux deux anciennes régions Poitou-Charentes et Limousin. Il sera l'invité du JT régional de 19h ce dimanche soir et répondra aux questions de Frédéric Cartaud.

A lire aussi

Sur le même sujet

Haute-Vienne : les arboriculteurs cherchent des saisonniers pour la récolte des pommes

Les + Lus