• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Olivier Falorni et Jean-Michel Clément rejoignent le groupe « Liberté et territoires »

© Maxppp - Thomas Padilla/Christophe Morin
© Maxppp - Thomas Padilla/Christophe Morin

Un huitième groupe politique a été créé mercredi 17 octobre à l'Assemblée nationale. Intitulé « Liberté et Territoires », il regroupe seize députés. Les députés Olivier Falorni et Jean-Michel Clément en font partie.

Par Mary Sohier

Seize députés ont annoncé, ce mercredi 17 octobre, la création de « Liberté et Territoires ». Ce qui porte à huit le nombre de groupes, un record à l’Assemblée sous la Ve République. Parmi les membres de ce nouveau groupe, Olivier Falorni, député de la première circonscription de la Charente-Maritime et Jean-Michel Clément, député de la troisième circonscription de la Vienne.
 

« Liberté et Territoires » réunit des personnalités de différents bords politiques : des radicaux valoisiens, des personnes issues du parti radical de gauche (PRG), des centristes de l'UDI et du Nouveau Centre mais aussi des anciens marcheurs à l'image de Jean-Michel Clément qui a annoncé en avril dernier quitter le parti de la majorité.
 

Le groupe « Liberté et Territoires » sera co-présidé par les centristes Philippe Vigier et Bertrand Pancher, tous deux issus du groupe UDI-Agir-Indépendants.
 

Ni majorité ni opposition 

Les 16 députés se sont inscrits en tant que « groupe minoritaire »
« Ni une béquille ni un groupe d'opposition », résume Jean-Michel Clément, qui sera l'un des trois vice-présidents avec Sylvia Pinel et le député corse, Jean-Félix Acquaviva. L'ex-PS, qui avait quitté LREM après avoir voté contre le projet de loi asile-immigration, a mis en avant « la liberté de pensée et d'expression ».
 

Sur le même sujet

Grogne des avocats

Les + Lus