#OnVousRépond : quelles sont les règles pour les visites en EHPAD et les déplacements pour motifs médicaux ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Margaux Blanloeil / Hélène Abalo

A moins de 10 kilomètres de son domicile ou à plus de 30, un rendez-vous médical, une visite dans une maison de retraite ou un soutien à une personne malade, autant de situations que de questions autour des autorisations de déplacement pendant ce 3e confinement. Heureusement, #OnVousRépond ! 

Nous avons reçu beaucoup de questions sur les motifs et autorisations de déplacements pour se rendre dans un EHPAD, à un rendez-vous médical ou encore pour accompagner une personne fragile. Voici quelques indications utiles ! 

  • Est-ce que je peux accompagner mon mari pour rendre visite à sa mère âgée et malade dans un autre département ?  

Si l'un de vos proches âgés ou en perte d'autonomie a besoin d'aide, vous pouvez continuer à lui rendre visite, même dans un autre département. Cela constitue un motif impérieux. Rendre visite à votre belle-mère âgée et malade est donc autorisé en se munissant d’une attestation de déplacement dérogatoire et en cochant le  "motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou la garde d'enfants".

  • Pouvons-nous aller voir des parents en Ehpad à plus de 10 km et moins de 30 km et revenir avant 19h ?
  • Puis-je aller rendre visite à mon arrière-grand-mère dans un Ehpad situé à plus de 10 km ?
  • Quel motif doit-on cocher ?

Rendre visite à un proche vivant en EHPAD à plus de 10 km est autorisé. Pour cela, il convient de se munir d'une attestation en cochant la case "Déplacements pour motif familial impérieux, pour l'assistance aux personnes vulnérables ou la garde d'enfants". En plus de votre attestation, vous pouvez vous munir de tout document pouvant justifier votre déplacement en cas de contrôle (document émanant de l'EHPADprouvant que votre proche s'y trouve par exemple).

Le protocole en EHPAD est strict et communiqué aux familles. Le centre gériatrique d’Ambazac (Haute-Vienne) a mis par exemple en place deux procédures, l’une concernant les personnes vaccinées ; l’autre concernant les personnes non-vaccinées.

- Pour les personnes vaccinées, les sorties en famille sont limitées mais autorisées et les visites se font en chambre.
- Pour les personnes non-vaccinées, les visites s’effectuent dans des lieux dédiés sur rendez-vous sauf en cas de situation particulière comme la fin de vie. Elles peuvent sortir dans leurs familles mais à leur retour, elles sont isolées en chambre pendant 7 jours, avec un test PCR prévu à J+4.

Seuls, les mineurs ne peuvent pas visiter leurs familles en Ehpad.   

  • Doit-on faire des attestations pour les enfants lors de rendez-vous médicaux à plus de 30 km ? 

 L’attestation de déplacement est obligatoire en journée entre 6h et 19h pour les déplacements au-delà de 10 kilomètres du domicile et pour tous les déplacements entre 19h et 6h sur l’ensemble du territoire métropolitain. Ainsi, si vous devez accompagner vos enfants pour des rendez-vous médicaux au-delà de 10 kilomètres, il est nécessaire de remplir une attestation de déplacement dérogatoire en cochant le motif de santé (consultation et soins).

En cas de déplacement médical après le couvre-feu, à la fin de la visite, certains médecins tamponnent l’attestation de sortie dérogatoire pour apporter la preuve que le rendez-vous a bien eu lieu.  

  • Puis-je accompagner mon mari à un rendez-vous médical hors des 30 kms ? 

Accompagner son mari à un rendez-vous médical à plus de 30 kms est autorisé si la personne n’est pas autonome. Vous devez alors vous munir d’une attestation de déplacement dérogatoire en cochant les cases suivantes :

- Motif familial impérieux, assistance aux personnes vulnérables, garde d’enfants, situation de handicap : déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants, déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant 
- Santé (consultation et soins) : déplacements pour des consultations, examens, actes de prévention (dont vaccination) et soins ne pouvant être assurés à distance ou pour l’achat de produits de santé.

Si la personne est autonome, l’accompagner n’est pas autorisé, afin de respecter au mieux les mesures sanitaires.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité