Patrimoine Mondial de l'Unesco : déjà plus de 10.000 signatures pour soutenir la candidature du phare de Cordouan

Le phare de Cordouan est candidat au Patrimoine Mondial de l'Unesco. / © Nicolas Tucat - AFP
Le phare de Cordouan est candidat au Patrimoine Mondial de l'Unesco. / © Nicolas Tucat - AFP

Le phare de Cordouan est candidat pour être inscrit au Patrimoine Mondial de l'Unesco. La décision de l'Unesco doit être connue à l'été prochain. En attendant, les soutiens continuent à affluer de toutes parts. Plus de 10.000 signatures ont déjà été enregistrées.

Par Christine Hinckel

"Roi des phares", "phares des rois", "Versailles de la mer", le phare de Cordouan surveille l'entrée de l'estuaire de la Gironde depuis 1611. Le monument a été officiellement choisi le 31 janvier par Emmanuel Macron  pour concourir au nom de la France au Patrimoine Mondial de l'Unesco. Un seul site est sélectionné chaque année par pays et ce choix est déjà une première victoire pour le syndicat mixte qui gère le phare et les élus de Gironde et de Charente-Maritime. Ils  ont entamé les premières démarches en 2016 et veulent aujourd'hui susciter un véritable enthousiasme populaire autour de cette candidature.

Réponse de l'Unesco en 2020

L'objectif est en bonne voie d'être réalisé puisque la page de soutien à la candidature pour l'Unesco a déjà recueilli plus de 10.000 signatures.

Chaque année, plus de 20.000 visiteurs viennent visiter Cordouan en partant des côtes charentaises ou girondines. Unique phare en mer encore en activité, il est aussi le plus ancien de France. Cordouan a été inauguré en 1611 et a été classé monument historique en 1862. Pour l'instant, un seul phare est inscrit au Patrimoine Mondial de l'Humanité, il s'agit de celui de La Corogne en Espagne.

Pendant 18 mois les experts de l'Unesco vont étudier le dossier alors que d'importants travaux de rénovation ont déjà été réalisés. Ils ont repris ce lundi et vont se poursuivre jusqu'au printemps prochain comme le relate la page Facebook des gardiens du phare.

L'Unesco doit annoncé sa décision en juillet 2020, si le phare de Cordouan est retenu, il deviendra le huitième site classé au patrimoine mondial en Nouvelle-Aquitaine avec notamment l'Abbaye de Saint-Savin dans la Vienne, la citadelle de Blaye ou St-Emilion en Gironde.

Reportage de Christina Chiron et Alain Bortot :

A lire aussi

Sur le même sujet

Manifestation d'agriculteurs devant la préfecture de Dordogne

Les + Lus