L'abbaye de Saint-Savin : un trésor peu connu du patrimoine français

L'édifice est classé au patrimoine mondial de l'unesco depuis 1983.

Voute de la nef de l'abbaye de Saint-Savin
Voute de la nef de l'abbaye de Saint-Savin © abbaye Saint-Savin
A une quarantaine de kilomètres de Poitiers se dresse un haut lieu de l'art roman. André Malraux l’avait surnommée, dit-on, la Sixtine de l’époque romane.

Ses fresques, de l’époque médiévale, constituent le plus grand ensemble de peintures murales romanes d’Europe. L'église, classée en 1840 sur la première liste des monuments historiques, continue encore de faire l’objet de toutes les attentions des restaurateurs.

Fresque représentant les péripéties du martyre des saints Savin et Cyprien.
Fresque représentant les péripéties du martyre des saints Savin et Cyprien. © Abbaye de Saint-Savin

Architecture monastique exceptionnelle

L'abbatiale poitevine, fleuron de l'art roman en Poitou-Charentes, s'impose par ses peintures murales commanditées par les moines bénédictins de ce haut lieu de l'architecture monastique. Au XIXe siècle, grâce à  l’initiative de Prosper Mérimée, alors Inspecteur général des Monuments Historiques, les peintures, datées de la fin du XIe-début XIIe siècle, ont été sauvées.

De nombreux travaux et campagnes de restauration visant à sauvegarder les peintures ont alors été entrepris. Récemment restaurées, elles sont valorisées par un éclairage par fibre optique. Des visites guidées sont organisées tous les jours.

Pour plus d'informations, vous pouvez consulter le site internet de l'abbaye Saint-Savin. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture sorties et loisirs