Poitiers : une "clitoris party" organisée dans un bar du centre ville

Publié le Mis à jour le
Écrit par Bernard Dussol
durée de la vidéo: 01 min 46
Poitiers : la clitoris party

Une grande fête sur deux jours pour parler du clitoris. Les organisatrices de cette manifestation associent conférences, arts plastiques et concerts pour célébrer ce petit organe si discret. Hier soir, des dizaines de poitevin(es) ont fabriqué des pâtisseries au plus près de la réalité.

Qui a eu cette idée pour la troisième année consécutive ? C'est LAFL, l'Association des Amies des Femmes de la Libération, plus connue pour son action en faveur des femmes prostituées à Poitiers. LAFL est engagée dans la lutte contre le proxénétisme et l'excision et dénonce cette pratique mise au service "d'un plaisir exclusivement masculin en faisant de la femme au mieux un objet, au pire une mutilée".

Voici d'ailleurs -recueilli à Poitiers- le témoignage d'une nigériane qui raconte les circonstances de son excision à l'une de nos équipes de reportage. Elle n'a pas souhaité être filmée et le son de sa voix a été bien entendu modifiée.
durée de la vidéo: 01 min 26
Poitiers : témoignage femme excisée
LAFL œuvre pour la reconstruction psychologique de ces femmes et quand cela est nécessaire leur reconstruction physiologique. L'excision n'est pas une fatalité, la chirurgie reconstructrice fait des miracles dans ce domaine également. L'association est en recherche permanente de moyens financiers pour continuer son combat.

La "Clitoris Party" est l'un des temps forts de son action. Et parce que plaisir et engagement riment parfois, c'est en sirotant les cocktails et en dégustant les cupcakes fabriqués par les militantes de cette associaition que les invités à cette soirée participent au soutien financier dont LAFL a besoin. 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.