Cet article date de plus de 4 ans

Pollution de l'air en Limousin : pas d'alerte mais une qualité médiocre

Tandis que la circulation alternée a été reconduite pour le mercredi 7 décembre 2016 en Ile-de-France en raison de la pollution, la qualité de l'air se dégrade également en Limousin. Aucune alerte n'a été déclenchée mais les indicateurs ont viré au jaune dans certains secteurs mardi 6 décembre. 
Chaque jour, l'association Limair, chargée d'effectuer des mesures de la qualité de l'air en Limousin publie un bulletin sur les tendances observées et à venir. Dans son communiqué du 6 décembre 2016, l'association idique que les indicateurs sont médiocres sur Saint-Junien (Haute-Vienne), Guéret (Creuse) et Brive-la-Gaillarde (Corrèze). Les villes de Tulle et de Limoges sont épargnées.

A y regarder de plus près, il s'agit d'un indice global constitué de sous-indices de polluants : l'ozone (O3), le dioxyde d'azote (NO2), le dioxyde de soufre( SO2) et les fameuses particules en suspension (PM10). 

L'indice global est fixé en fonction du sous-indice le plus élevé. Pour cette journée de mardi, si l'on observe les relevés, on s'aperçoit qu'il s'agit bien d'une pollution aux particules fines. Pour autant, les seuils, en Limousin,  n'ont pas été dépassés et aucune alerte n'a été déclenchée. 
Indice qualité de l'air en Limousin les le 6 décembre 2016
Create your own infographics

Le seuil d'alerte – concentration de particules fines dans l'air supérieure à 80 microgrammes/m3 – a été franchi dans deux régions : Ile-de-France et vallée du Rhône. Cette pollution pourrait s'étendre aux Hauts-de-France, la Normandie, le Grand-Est et la Bourgonge-Franche-Comté. Quant au Limousin, Limair prévoit un retour au vert dès ce mercredi 7 décembre. 



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement société santé