Prévenir les AVC : 1000 prises de tension pendant 10 jours sur la Métropole bordelaise

Publié le Mis à jour le
Écrit par Hélène Chauwin .

L'hypertension est le principal facteur de risque des AVC, des accidents vasculaires cérébraux. De ce constat est né l'idée de cette campagne de prévention. Du 19  au 29 octobre 2018,  1 000 appareils à tension seront distribués aux habitants de la Métropole bordelaise. 

Philippe Meynard, ancien maire de Barsac a lui-même été victime d'un Accident Vasculaire Cérébral en février 2014. Depuis, prévenir les AVC est devenu son combat. Il a donc accepté la proposition de l'Association des Malades et Transplantés Hépatiques du Sud Ouest d'une opération de sensibilisation. Un millier de tensiomètres sera distribué pendant 10 jours. A chaque fois,  une prise de tension artérielle sera réalisée par  celui qui reçoit l'appareil. L'objectif est d'inciter à prendre régulière sa tension. 

 Philippe Meynard  était invité dans notre journal ce vendredi midi. Il explique l'intérêt d'une prise régulière de sa tension : 



Dans 80% des 150 000 AVC en France, les médecins trouvent de l'hypertension artérielle. C'est la première cause d'AVC. 

 



Les accidents vasculaires cérébraux touchent chaque jour une vingtaine de personnes en Aquitaine. Philippe Meynard avait 43 ans. Il est resté plusieurs jours dans le coma, trois mois à l'hôpital. Il a suivi ensuite huit mois de rééducation. 

On se remet grâce à un long chemin, un long travail sur soi, une rééducation de plusieurs mois et en trouvant un sens à sa vie. 



Ce sens, Philippe Meynard l'a bien trouvé. Il milite pour prévenir les AVC : 

L'essentiel, c'est de savoir reconnaître les signes et activer rapidement la chaîne de secours en appelant le 15. 

Dés l'apparition des premiers signes, une course contre la montre s'engage. Plus tôt les médecins interviennent plus ils pourront limiter les séquelles invalidantes d'un AVC. 



Les signes qui doivent alerter l'entourage sont les suivants : 
  • Avoir du mal à parler, à trouver les mots,
  • avoir la bouche déformée,
  • une paralysie du visage,
  • une faiblesse du bras ou de la jambe

Le programme des 10 jours de prévention des AVC

L'AVC en chiffres
150 000 AVC  par an en France,

un toutes les 4 minutes

18 000 AVC  par an en Nouvelle-Aquitaine,

2 par heure.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité