• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Prix Goncourt : Mathias Énard, invité du Midi Pile ce mercredi

Mathias Énard, le 3 novembre, après l'annonce du lauréat du prix Goncourt chez Drouant à Paris. / © Xavier de Torres, AFP
Mathias Énard, le 3 novembre, après l'annonce du lauréat du prix Goncourt chez Drouant à Paris. / © Xavier de Torres, AFP

Au lendemain de sa consécration, l'écrivain niortais Mathias Énard sera l'invité du journal régional ce mercredi midi.  Dans sa ville natale, cette récompense attribuée à un enfant du pays suscite beaucoup de fierté. 

Par EG avec AFP

"Boussole" peut "faire peur" à certains lecteurs, a admis Bernard Pivot, le président du Goncourt. "Mais, il faut avoir l'audace d'écrire un livre comme celui-ci et il faut avoir l'audace de le lire", a-t-il ajouté.

Mathias Énard a reçu hier l'un des prix littéraires les plus prestigieux pour son roman "Boussole" (Actes Sud), un roman érudit sur l'Orient, que le romancier a dédié "aux Syriens en général et aux gens qui souffrent" dans cette région tourmentée. 

L'écrivain deux-sévrien, lauréat du prix Goncourt, sera ce midi l'invité du journal régional de France 3 Poitou-Charentes.


De Niort à l'Orient 

Né à Niort, Mathias Enard, 43 ans, est depuis toujours attiré par l'Orient. Arabophone, il parle également le persan, appris à l'université Chahid-Behechti de Téhéran. Il vit à Barcelone, où il a enseigné l'arabe. Il a vécu à Berlin, Damas et Beyrouth.
Il était considéré par les critiques comme celui qui "méritait" le plus le Goncourt. Il est l'auteur de 8 romans, dont six publiés chez Actes Sud. Il avait obtenu le Goncourt des lycéens en 2010 pour "Parle-leur de batailles, de rois et d'éléphants". 

Des rêveries opiacées

"Boussole", plonge le lecteur, le temps d'une nuit, dans les rêveries opiacées d'un musicologue viennois épris de l'évanescente Sarah. Un des objectifs du roman, selon l'auteur, est de lutter contre l'image simpliste et fantasmée d'un Orient musulman et ennemi, en montrant tout ce qu'il a apporté à l'Occident. Tiré initialement à 58.000 exemplaires, le livre sera réédité à 200.000 exemplaires supplémentaires.

La fierté des Niortais

A Niort, l'attribution de ce prix a suscité de la fierté, notamment dans les librairies où on salue la récompense attribuée à l'enfant du pays.
Voyez le reportage de Marie-Noëlle Missud, Marine Nadal et Philippe Ritaine (intervenants : Thomas Le Seac'h, libraire; Lucie Mandin, libraire) 
Mathias Enard prix Goncourt 2015
Reportage de Marie-Noëlle Missud et Marine Nadal.


Sur le même sujet

Coupe de Galéa à La Rochelle

Les + Lus