Au pays basque, le stationnement payant des plages d'Anglet fait grincer des dents

Il est mis en place pour la première fois cette année. Une mesure fraichement accueillie par les vacanciers et qui n'est pas sans conséquence pour les professionnels installés près des plages.

"Cela fait mal", sourit un vacancier. "Ça fait mal au porte-monnaie surtout. Et puis je trouve cela un peu abusé sur le principe. Une plage c’est gratuit, donc pourquoi pas les parkings gratuits aussi". Une dépense supplémentaire pour les vacanciers lourde de conséquences sur le budget des familles mais aussi pour la quarantaine de commerçants installée entre les « Sables d’or » et la « Chambre d’amour ».

 

"La baisse d’activité pour nous est de 10% cette année", explique Gilles Carpentier, restaurateur. "Il y en a pour qui c’est pire. Mais est-ce que cela est lié uniquement au parking ? Si on prend les statistiques nationales sur le mois de juillet en règle générale on a un mois en demi-teinte".

Plusieurs facteurs pourraient se conjuguer. Mais à quelques pas de là, Nathalie Dages tient un kiosque à journaux. Pour elle, il n’y a pas de doute. "A partir du moment où les parkings ont été payants il y a eu beaucoup moins d’activité en journée", constate-t-elle. "Moi le matin je travaille avec pas mal de personnes âgées de familles avec des enfants. Certains ne viennent plus".

"Au lieu de faire 10h par jour j’en fait 12 pour essayer d’équilibrer les chiffres".

Nathalie Dages, commerçante.

 

Certains commerçants ne remettent pas en question les parkings payants pour autant. "On comprend complètement que les parkings soient payants", concède Pascal Todeschini, restaurateur. "C’est comme cela, on applique il n’y a aucun problème. Par contre il faut le faire intelligemment. On aimerait une gratuité de 15mn pour les achats rapides. Et on ne comprend pas non plus l’application du tarif qui monte jusqu’à 35 euros pour 3h15".

En effet, le stationnement est limité à 3h20. Si vous dépassez cette durée vous écopez d’une amende de 35 euros. Une règle mise en place dans la zone dite rouge. Dans la zone jaune en revanche le stationnement est autorisé durant 10h. Dans les deux zones les résidents bénéficient de tarifs préférentiels.

 

Le dispositif concerne 3000 places de stationnement au total. Il est effectif depuis le 1er juillet et jusqu’au 31 octobre de 9 heures à 19 heures en continu, tous les jours, week-end et jours fériés inclus. "Cette mesure a pour objectif de favoriser les rotations de véhicules et d’inciter les usagers à privilégier les modes de transports alternatifs en lieu et place de la voiture", explique la mairie sur son site

 

L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Économie" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité