Au Pays basque, un collectif de citoyens distribue de la nourriture aux animaux de la Rhune ravagée par un incendie

L'incendie les 20 et 21 février a ravagé la Rhune, emblématique sommet des Pyrénées basques. Depuis, des citoyens, rassemblés en un collectif se mobilisent pour porter de la nature aux animaux sauvages dont l'habitat a été détruit par les flammes. Par tous les moyens.  

La nourriture est larguée depuis un paramoteur sur les zones difficiles d’accès de la Rhune au Pays basque.
La nourriture est larguée depuis un paramoteur sur les zones difficiles d’accès de la Rhune au Pays basque. © Paramoteur 64

Dès 9 heures du matin, sur les hauteurs d'Urrugne, Marie-Pascale et Maxime sont au travail. Ils préparent une nouvelle distribution de nourriture pour les animaux de la Rhune dont l'habitat naturel a été ravagé par un incendie il y a deux semaines, les 20 et 21 février derniers. Un filet avec des fruits à coques, des pommes, des granulés : 

"C’est pour les rongeurs, blaireaux, tous les animaux de terriers" explique Maxime. Il est membre du collectif citoyen Mendixka Bizi, à l'origine de cette initiative et créé quelques jours à peine après le feu.

 

 

Une tonne de nourriture a été récoltée et comme les zones brûlées sont difficiles d'accès, il a fallu innover. Et c'est à bord d'un ULM ultra léger qu' Olivier Beristain, instructeur à l'école Paramoteur 64, largue sa cargaison : 

On va larguer la nourriture sur des zones inaccessibles pour permettre à des petits animaux à faible rayonnement d’action de se nourrir. Et si les animaux ne les mangeaient pas, ils participeront à la chaîne alimentaire en pourrissant et en nourrissant les insectes.

 

© France 3 Aquitaine.

 

Et pendant que certains empruntent la voie des airs, d'autres s'engagent sur des chemins plus traditionnels, mais à cheval. Plusieurs propriétaires d'équidés se sont ainsi portés volontaires et sont allés jusqu'à la Rhune ce vendredi matin comme Sandy Le Roué, propriétaire de cheval

On a une meilleure hauteur. On peut mieux voir. On peut mieux voir certaines de dépôt de nourriture.

Commencées peu de temps après l'incendie, ces distributions de nourriture ont pris fin ce vendredi, pour éviter de perturber l'écosystème. Marie-Pascale Partarrieu, autre membre du Collectif citoyen Mendixka Bizi y tient : 

Ce sont des animaux qui sont sauvages par définition et il ne faut pas les habituer à ne pas devoir chercher leur nourriture. On n’est pas dans une optique de les fixer par domestication

Mais le collectif Mendixka Bizi n'a pas dit son dernier mot. Son prochain objectif est de revégétaliser la Rhune. Une cagnotte en ligne a été créée. Elle fait appel à la générosité des internautes : 

"Après le feu, la vie ! Montez dans le petit train de la générosité pour reconstruire au plus vite le biotope de la RHUNE et des collines alentours qui ont brûlé les 20 et 21 février 2021. Cette cagnotte, fruit d'une initiative citoyenne à pour vocation de contribuer à la revégétalisation des zones sinistrées en partenariat avec les acteurs compétents de la biodiversite locale. C'est pourquoi nous faisons appel à votre générosité, le moindre geste compte."

La cagnotte a déjà récolté plus de 400 euros.  

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque nature parcs et régions naturelles incendie faits divers solidarité société