• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Polémique : le ministre de l'Agriculture, chargé du bien-être animal, photographié lors d'une corrida à Bayonne

Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, et Jacqueline Gourault, ministre de la Ville, ont assisté mercredi soir à une corrida dans les arènes de Bayonne mercredi 14 août à Bayonne. / © PHOTOPQR/SUD OUEST
Didier Guillaume, ministre de l’Agriculture, et Jacqueline Gourault, ministre de la Ville, ont assisté mercredi soir à une corrida dans les arènes de Bayonne mercredi 14 août à Bayonne. / © PHOTOPQR/SUD OUEST

Les ministres de l'Agriculture Didier Guillaume et de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault, ont assisté à une corrida à Bayonne le 14 août dernier. Une présence dénoncée par les associations de défense des animaux, d'autant plus que Didier Guillaume est chargé de "la protection animale".

Par AR

C'est une affaire qui fait les gros titres de la presse nationale : le ministre de l'Agriculture, dont le portefeuille comprend aussi la "protection animale", peut-il sans contradiction assister à une corrida ? 

Une question qui se pose après que les ministres de l'Agriculture Didier Guillaume et de la Cohésion des Territoires, Jacqueline Gourault ont été photographiés par un journaliste de Sud-Ouest lors d'une corrida goyesque à Bayonne le 14 août dernier. 
 

Associations et politiques s'insurgent 


Évidemment, la présence des deux ministres suscite la colère des associations de protection animale, comme PETA, qui souligne que Didier Guillaume avait annoncé  "qu'il prendrait des mesures jamais vues en France pour la protection animale". 
 

Autre réaction, celle de la fondation Brigitte Bardot, qui demande au Premier ministre la création d'un "ministère dédié à la protection animale". 
 

Du côté des politiques aussi, la polémique fait réagir, comme l'eurodéputé Yannick Jadot, qui écrit sur twitter que "Didier Guillaume "s'en branle" de la souffrance animale, des termes choisis en référence à une précédente phrase politique... 
 

Pour l'instant, les ministres concernés n'ont pas réagit à la polémique, tout comme le maire de Bayonne qui les accompagnait, Jean-René Etchegaray. 

Sur le même sujet

Incendie à La Jonchère-Saint-Maurice (87)

Les + Lus