VIDÉO. À Bayonne, un escape game pour faire découvrir l'université aux nouveaux étudiants

Grâce à cet escape game, les étudiants de Bayonne découvrent l'univers dans lequel ils vont évoluer toute l'année et créent rapidement des liens entre eux. Une manière de dédramatiser le passage dans le monde étudiant.

"Quel est le service abrité par le bâtiment B1?", interroge le jeu. Regroupés, plusieurs étudiants se lancent dans une sorte de jeu de piste. Coline Vincent Morel rentre en première année de licence économie gestion. Avec plusieurs étudiants, elle tente de résoudre les énigmes. Elles s'enchaînent : "combien y a-t-il de poutres horizontales dans la salle 129 du bâtiment B2 ?". Téléphone en main, ils arpentent les couloirs de la faculté.

Dédramatiser la rentrée

Une manière ludique de découvrir les locaux et les services de la faculté. L'Université de Pau et des Pays de l'Adour, dont dépend le site de Bayonne, a décidé de proposer une rentrée amusante aux étudiants. L'objectif est de jouer pour dédramatiser la rentrée. Car lorsqu'on sort du lycée, le passage à la vie étudiante peut être un peu stressant.

"On ne connaît personne", avoue Coline. "Le matin, personne ne se parle. Tout le monde se regarde donc c'est impressionnant". À côté d'elle, Inès Bourgogne, elle aussi en licence économie gestion, reconnaît une certaine fébrilité. "C'est l'inconnu. Donc il y a toujours ce petit stress". Grâce à cet escape game, elles estiment avoir réussi à relativiser. "C'est comme ça qu'on s'est rencontrées. On est dans la même équipe. C'est ludique et sympa".

Faciliter l'intégration

Au fil des questions, et de stand en stand, ces 530 nouveaux étudiants s'approprient les lieux. Cette expérience, l'air de rien, va leur permettre d'améliorer leur qualité de vie dans leur quotidien d'étudiant.

"C'est très important d'assurer une bonne intégration au sein des équipes, aussi bien entre étudiants qu'avec les enseignants", explique Gisèle Mendy-Bilek, directrice du collège universitaire des études européennes et internationales UPPA. "Il faut renforcer les liens pour éviter qu'il y ait des étudiants qui se retrouvent isolés dès le premier jour. Et je crois que l'intégration est là pour rassurer ces étudiants pour qu'ils passent une bonne année au sein de leur promotion". 

durée de la vidéo : 00h01mn38s
L'objectif d'un tel jeu d'intégration est de collaborer et faire des rencontres pour dédramatiser la rentrée. ©France 3 Euskal Herri Pays Basque

L'université de Pau et des pays de l'Adour compte au total 14 000 étudiants répartis dans cinq villes. À Bayonne, sur le campus de la Nive, ils sont 2 400.