Courir pour l'amour de la langue basque, le grand défi de la Korrika

La 23ème édition de la Korrika vient de s’achever. Dix nuits, onze jours de course relais à travers les sept provinces du pays de la langue basque. 2 770 kilomètres en faveur de la langue basque, l’euskara et pour récolter des fonds pour l’enseignement du basque aux adultes.

durée de la vidéo : 00h26mn03s
Ce numéro 126 de Txirrita est consacré à AEK, cours de basque pour adultes et la Korrika, grande course relai en faveur de cet enseignement. ©Txirrita France 3 Nouvelle Aquitaine

Nuit et jour, sous la pluie, la neige, le soleil, la Korrika poursuit son chemin. Elle est l’une des fêtes les plus importantes en faveur de la langue basque, un temps de renouvellement de l’attachement à l’euskara, mais aussi une source de financement de l’enseignement aux adultes, un soutien à AEK. La course a lieu tous les deux ans.

Bayonne le 24 mars 2024, fut l’arrivée de cette Korrika : 40 000 personnes étaient présentes pour les derniers kilomètres et participer à la grande fête populaire qui s'ensuivit.

Plaidoyer pour la langue basque

La 23ème Korrika a relié Irun à Bayonne, pas en une seule étape, mais après avoir traversé l’ensemble du Pays basque ! Avec un thème Harro Herri (Fier pays). Des centaines de milliers de personnes ont couru se passant le relais de la course ou l'accompagnant.

Ce témoin passant de main en main contient un message, qui est lu à l'arrivée de la Korrika : cette année, un texte de l’écrivaine navarraise Garazi Arrula Ruiz. La jeune femme a écrit une ode à la langue basque, plaidant pour une réelle politique linguistique à la hauteur des enjeux de sa survie.

La Korrika ce sont beaucoup d’événements proposés autour de la course, en amont également. Un temps culturel fort : concerts, conférences, pièces de théâtre, cinéma, et une chanson, chaque édition. Cette année, une composition de Musergo, interprétée par de nombreux et nombreuses artistes. 

Et puis il y a la Korrika txiki, la petite Korrika ou Korrika des Petits. Car les enfants scolarisés en ikastola (écoles immersives) ou en sections bilingues à l'école publique ou catholique sont à fond dans cette aventure de la Korrika. Ils y entraînent souvent leurs parents et grands parents !

Apprentissage de la langue, la culture et la littérature

En cours du soir ou en formation intensive, quelque 1 200 élèves apprennent le basque (euskara) à AEK, coordination pour l’enseignement et l’alphabétisation, en Pays basque nord ou Pays basque de France. Mais AEK est implantée de Pampelune à Vitoria, de Bilbao à Saint Sébastien également, et donc de Mauléon à Bayonne.

L'enseignement de la langue se double d'une découverte de la culture basque, de la littérature, la musique, l'art etc.

Outre le socle commun à tous les cours, le basque enseigné aux adultes est adapté à leur besoin personnel et / ou professionnel. Nombre d'entreprises, services publics, collectivités locales valorisent la connaissance et l'emploi du basque, et favorisent l'apprentissage de l'euskara de leurs salariés, dans le cadre de la formation continue. AEK répond à ces demandes également. 

Les diversités dialectales sont aussi prises en compte, ainsi pour la Soule, le souletin, et pour la Basse-Navarre et le Labourd. Le navarro-labourdin. Le système verbal par contre est celui du basque unifié, défini par l'Académie de la langue basque (Euskaltzaindia).

L'amour de l'euskara

Apprendre le basque en étant adultes n’est pas (heureusement) mission impossible ! Nombre de personnes acquièrent cette langue réputée difficile, mais si logique. 

Les motivations d'apprentissage de l'euskara sont très diverses : s'intégrer dans la société basque, retrouver ses racines, trouver un travail, connaître la langue dans laquelle étudient leurs enfants. Mais toutes et tous ont un point commun : l'amour de l'euskara qui est encore hélas en convalescence.

Et puis est Basque, celle ou celui qui sait et parle le basque : le mot "basque" en euskara n'existe pas. Basque, c'est "euskaldun" en basque. Littéralement, "celle ou celui qui a le basque". Alors bienvenue !

    Les invités :

    Maider Heguy, responsable AEK Iparralde.

    Kattina Haran Razin, responsable communication Korrika 2024.

            Maia Borda, Patxi Etxebarne, enseignants de basque

            Gaspard et Julie (participants à la Korrika txiki).  

            Claire Bardin, Alexandra Martin, Marko Bottemine, Charlotte Etcheberry, Alex Lanard (élèves à  AEK Bayonne et au centre culturel Manex Goienetxe à Anglet).

             

             

            Tout savoir sur AEK et apprendre le basque à n'importa quel âge, c'est ici !!!!! 

            https://www.aek.eus/fr/ 

            L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
            L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
            choisir une région
            France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité