Fêtes de Bayonne : 1,3 million de festayres étaient présents cette année

Les Fêtes de Bayonne se sont globalement déroulées dans une ambiance "bon enfant", selon le maire de la ville, malgré plusieurs agressions.

Au moins 1,3 million de festayres ont arpenté les rues de Bayonne la semaine dernière, selon le bilan dressé par les autorités. Le chiffre doit encore être affiné, mais la fréquentation est "inédite", selon le maire de Bayonne, Jean-René Etchegaray.

"Les fêtes se sont déroulées dans une ambiance bon enfant."

Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne

Les professionnels heureux

Dans le petit ou le Grand Bayonne, les restaurateurs, épuisés, ont le sourire. C’est le cas de Sylvain Berges Hourguet, cogérant du restaurant des Arcades. Il a servi 400 personnes chaque jour. “Chaque année, c'est toujours plus de monde, et là, ça a attaqué dès le mercredi et on n'est même pas dans le petit Bayonne”, s’étonne-t-il.

Car le cœur des fêtes se déroule dans les ruelles de la partie historique. Ici, les penas n’ont pas désempli pendant cinq jours. “Il y a clairement plus de monde que d’habitude. On est sur des années records”, arrive seulement à glisser Xina Dulong, propriétaire du Café des Pyrénées, entre deux commandes de bières.

"Bayonne fait partie des villes qui savent cultiver la fête", s'est réjoui le maire de la commune, Jean-René Etchegaray. Il précise qu'il n'oublie pas pour autant "les faits divers malheureux qui se sont produits".

Un nombre de gardes à vue en baisse

Pour faire face à l’affluence, les effectifs des forces de l’ordre ont été renforcés dans toute la ville. Au total, ce sont 550 policiers et gendarmes ainsi que 350 secouristes (pompiers, protection civile, SAMU...) qui ont été mobilisés pendant les fêtes, ont rapporté les autorités lors d'une conférence de presse de bilan, ce mardi 1ᵉʳ août. 

Sur le volet judiciaire, le nombre de plaintes déposées a doublé avec 920 dépôts cette année (majoritairement pour des vols). Pendant la semaine, 36 personnes ont été interpellées et parmi elles, 28 ont été placées en garde à vue, un chiffre en baisse par rapport à l'an dernier, selon le sous-préfet Fabrice Rosnay. 

Quatre procédures judiciaires sont également en cours pour des viols, soit dans la rue, soit dans des appartements privés selon les cas. 

Un pronostic vital toujours engagé 

Concernant l'agression d'un quadragénaire qui rentrait chez lui à Bayonne mercredi 26 juillet, les autorités précisent que son pronostic vital est toujours engagé. Trois individus sont toujours recherchés par la police pour tentative de meurtre. 

Enfin, une autopsie est prévue pour déterminer les causes de la mort d'un jeune homme de 18 ans, retrouvé dans un appartement à Saint-Jean-de-Luz quelques heures après son retour des fêtes de Bayonne dimanche 30 juillet. Il s'agit d'un sportif, qui avait consommé de l'alcool et du Poppers et aurait également acheté de l'ectasie, selon la vice-procureure de Bayonne Caroline Parizel. 

L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sorties et loisirs" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité