Fêtes de Bayonne : un bracelet d'entrée à 15 euros qui fait polémique

La décision a été validée, ce jeudi 30 mai, en conseil municipal. Cette année, pour accéder aux fêtes de Bayonne, les festayres devront débourser 15 euros contre 12 euros en 2023. Un surcoût justifié par la présence d’un jour férié et l’augmentation des mesures de sécurité, qui ne convainc pas les opposants.

Sortez les portes-monnaie. Cette année, le bracelet “Pass Fêtes” aux Fêtes de Bayonne coutera 15 €. Payantes depuis quatre ans, leur prix a ainsi doublé depuis 2020. Il fallait alors débourser 8 €. 

Surcoût de 500 000€

Ce jeudi soir, dans la salle du conseil municipal bayonnais, les débats sont houleux. Cette augmentation de trois euros par rapport à 2023 ne satisfait pas les élus de l’opposition. “Peut-être bientôt faudra-t-il confier la confection de ces bracelets aux joaillers de la rue”, lance ironiquement l’une des élues qui souligne une augmentation d’environ 25 % chaque année depuis l’instauration de la mesure.

Pourtant, la municipalité avance ses arguments un à un. En premier lieu, le surcoût, lié au décalage des Fêtes du 10 au 14 juillet, pour ne pas se télescoper avec les Jeux Olympiques. Il est évalué à 500 000€. “Avec le 14 juillet, nous avons un jour férié qui va nous pousser à payer plus cher les agents de sécurité des sociétés privées. Il faut à cela ajouter, la rémunération des équipes de CRS qui viendront en renfort, ainsi que l’augmentation de certains mobiliers, comme des toilettes”, liste Jean-René Etchegaray, le maire de Bayonne. En 2024, les Fêtes de Bayonne devraient ainsi couter 4,2 millions d’euros à la ville basque.

Ce surcoût, l’opposition, elle, l’impute directement à la mise en place de ce bracelet. “C’est la gestion municipale qui coute plus cher. La plus grande partie de ce surcoût est liée à la gestion des équipes de gardiennage, qui vont filtrer les entrées. Elles n’existeraient s’il n’y avait pas de bracelet”, souligne Henri Etcheto, conseiller municipal et membre de “Bayonne ville ouverte”. 

durée de la vidéo : 00h01mn44s
Fêtes de Bayonne 2024 : le bracelet coûtera 15 euros, le conseil municipal a voté l'augmentation ©France 3 Euskal Herri Pays basque

Effet de ciseau

Si la municipalité ne se cache pas de vouloir également “être moins nombreux”, elle avance également un “effet de ciseau” entre la hausse des dépenses et la baisse de la fréquentation. “Les Fêtes sont organisées en même temps que celles de Pampelune. Il y aura donc moins de personnes qui viendront”, avance Jean-René Etchegaray.

Dans l’opposition, la réponse fuse. “Cela signifie que l'année prochaine, vous pourrez redescendre à 12 € ?”

Pour limiter le prix, certains membres de l’opposition ont demandé la mise en place d’un groupe de travail sur le financement de ces Fêtes. “Il a d’autres pistes de financement. On a énormément d’activités comme le Tour de France, dont les coûts ne sont pas répercutés. Là, on a l’impression que les fêtes doivent s’autofinancer", s’interroge l'élue d'opposition Sophie Herrera Landa.

On se demande d’ailleurs si le prix de ce bracelet ne viendrait pas compenser le budget au bénéfice d’autres projets.

Sophie Herrera Landa

Elue d'opposition à la mairie de Bayonne

Parmi les propositions, certains évoquent l’aide de la communauté de communes pour mettre la main à la poche. “Pas sérieux” pour Jean-René Etchegaray, également président de la communauté de communes. “Le bassin de vie représente 158 communes, qui ont toutes leurs fêtes patronales. Si on doit financer celle de Bayonne, il n’y a pas de raison de ne pas financer les autres”, explique-t-il.

Gratuites pendant trois jours

Dernier atout que la municipalité a joué hier : les périodes de gratuité. “Le mercredi, le jeudi ainsi que le vendredi jusqu’à 11 h, l’accès est gratuit”, rappelle le maire de Bayonne, avant de souligner que le bracelet payant n'est pas destiné aux habitants de la commune.

Aucun Bayonnais ne paiera durant toute la durée des Fêtes !

Jean-René Etchegaray

Maire de Bayonne

"Les fêtes étaient inclusives"

Le pass de 15 euros concerne donc seulement trois jours de Fêtes, jusqu’au dimanche.  “Pas pour tous ceux qui se “sentent bayonnais”", répond une élue, faisant allusion aux communes limitrophes. Une discrimination également pointée par Sophie Herrera Landa. “Les fêtes étaient inclusives. Ce bracelet va à l’encontre de la notion de fêtes ouvertes. Ça pose aussi la question de l’ultra concentration et de la sécurité. On a une fréquentation en augmentation et un périmètre de plus en plus réduit”, explique-t-elle. L’année dernière, les Fêtes de Bayonne ont accueilli plus d’1,3 million de festayres. Les bracelets seront disponibles à la vente dès le 3 juin prochain, dans 70 points de ventes et en ligne.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité