L'herbe de la pampa, la belle plante trop envahissante qui menace la biodiversité

durée de la vidéo : 00h07mn10s
Intervenants : Annabelle Thierry, Conservatoire des espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine / Céline Delacroix, direction départementale des routes 64 / Bruno Gonzalez, résponsable milieux naturels à la mairie d'Urrugne / Etienne Legay, CPIE littoral basque / Fabien Arrieta, résponsable environnement à la mairie d'Urrugne / Peio Lambert, chargé de mission au département 64 ©France Télévisions, Iban Carpentier et Fabien Cordier

Plébiscitée pour ses qualités esthétiques, l'herbe de la pampa est pourtant interdite. Un arrêté datant de 2023 la classe parmi les espèces exotiques envahissantes dont la vente, la possession et le transport sont prohibés. Cette plante originaire d'Amérique latine est un fléau pour la biodiversité locale.

Un incontournable des décorations champêtres, en intérieur comme dans les jardins. Le charme de l'herbe de la pampa vient de son plumeau, doux et aérien. Et c'est précisément de ce plumeau qu'elle tire son pouvoir destructeur. 

Campagnes d'arrachage

Capable de produire des millions de graines par plans, la plante se plaît dans les milieux pauvres, comme les terres retournées des chantiers, et les bords de route, où elle se multiplie au gré des vents, à une vitesse folle. Une fois implantée, seule une pelle mécanique parvient à la déraciner efficacement. 

Importée au 19ᵉ siècle d'Amérique du Sud comme plante d'apparat, Cortaderia Selloana, de son nom Latin, a déjà envahi une bonne partie de l'arc Atlantique ; du Portugal à l'Aquitaine, en passant par la Cantabrie en Espagne. Le combat contre cet envahisseur ne connaît pas de frontière : pouvoirs publics et privés de plusieurs pays doivent se coordonner pour mettre en place des campagnes d'arrachage et de lutte efficace. C'est ce que cherche à promouvoir le programme Life Stop Cortaderia : mettre en place un plan international efficace pour freiner l'avancée de l'herbe de la pampa. Au Pays basque, Annabelle Thierry, agent du Conservatoire des Espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine fait partie de ceux qui cherchent à alerter sur le danger que représente cette espèce.

Des herbes destructrices

Selon l'ONU, l'impact des espèces exotiques serait la deuxième cause d'extinction de masse de la biodiversité, juste derrière la destruction des habitats naturels. L'enjeu est donc de taille. D'autant que l'herbe de la pampa n'est pas la seule à s'installer loin de son habitat d'origine : ambroisie, buddleia, pittosporum, baccaris et renouée du Japon sont autant de menaces pour les espèces locales. 

À Cambo-les-Bains, Peio Lambert mène des expérimentations sur la renouée pour le compte du département des Pyrénées-Atlantiques. Depuis une dizaine d'années, il cherche à trouver les moyens les plus efficaces pour lutter contre cette plante plus que coriace, qui possède la particularité de se reproduire via un système sous-terrain de rhizomes, à l’instar du bambou.

 Un Magazine basque d'Iban Carpentier et Fabien Cordier 

L'actualité "Nature" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité