Sévère rebond épidémique du covid-19 au Pays Basque, le planc blanc déclenché à l'hôpital de Bayonne

Epargné par les premières vagues de l'épidémie, le pays basque est cette fois en première ligne. 12 patients sont en réanimation à Bayonne dont une femme enceinte, la majorité non vaccinés. Des transferts ont dû être effectués vers d'autres hôpitaux de la région le week-end dernier.
© F3Aquitaine

L'heure est sérieuse et le Centre Hospitalier de la Côte Basque a décidé d'organiser une conférence de presse en présence de tous les chefs de service concernés par ce rebond épidémique.

Du jamais vu à Bayonne depuis le début de la crise sanitaire.

 

Direction et chefs de service du centre hospitalier de la côte basque en conférence de presse pour expliquer le rebond épidémique sans précédent que connaît le pays basque en cet été 2021
Direction et chefs de service du centre hospitalier de la côte basque en conférence de presse pour expliquer le rebond épidémique sans précédent que connaît le pays basque en cet été 2021 © F3Aquitaine

 

"Jusque là c'est nous qui étions solidaires des autres établissements.

C'est la première fois que nous devons faire appel aux autres hôpitaux pour que nos patients puissent être accueillis en réanimation"

Sylvie Durruty, présidente du conseil de surveillance du CHCB

Le week-end dernier trois patients ont dû être transférés, deux à Pau et un à Dax, pour éviter la saturation des services de réanimation à Bayonne.

"Nous avons 12 patients en réa covid actuellement, sans compter les transferts, on n'a jamais connu ces chiffres. Tous sont résidents basques et 11 ne sont pas vaccinés" détaille le chef du service réanimation Jérôme Pillot.

Moyenne d'âge de ces patients, majoritairement des hommes : 54 ans. Il faut préciser que le service réanimation du CHCB compte 15 lits en temps normal pour un bassin de population de 300 000 habitants. Il est aujourd'hui passé à 20 lits.

L'affluence actuelle d'autant plus difficile à gérer que de nombreux soignants sont en congés et que les patients covid ont besoin d'un suivi serré. Une infirmière pour deux malades et un aide soignant pour trois malades. "Ca représente un nombre conséquent de personnel compétent" souligne le médecin réanimateur.

Plan blanc activé

Pour faire face, la direction a déclenché le plan blanc le 26 juillet dernier ce qui a permis de réorganiser les services.

"On a dû déprogrammer le bloc opératoire pour réaffecter les anesthésistes et les infirmières de bloc sur les structures en tension, déprogrammer une partie de l'activité de maladies infectieuses pour réaffecter les lits à l'activité covid et demander aux soignants concernés d'effectuer des heures supplémentaires alors qu'en cette période nous sommes en effectifs réduits" explique François Bannier, anesthésiste réanimateur et vice-président du CHCB.

Le taux d'incidence avoisine les 420 cas pour 100 000 habitants au pays basque, un chiffre qui pourrait encore s'alourdir alors que 63% de la population est vaccinée. L'objectif des autorités est maintenant de convaincre les personnes les plus réticentes à la vaccination, y compris le personnel de l'hôpital vacciné à 82%.

Meilleure sera la couverture vaccinale, mieux se passera la rentrée affirment les responsables du CHBC. 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19 pays basque