Béarn et Pays Basque : les gîtes de France préparent leur réouverture

A partir du 11 mai, les gîtes de France pourront accueillir des vacanciers venant de moins de 100 kilomètres. Des précautions d’hygiène ont été prises par les propriétaires pour, ils l’espèrent, relancer leur activité.
Les gîtes de France ont fourni à leurs adhérents un protocole sanitaire à respecter
Les gîtes de France ont fourni à leurs adhérents un protocole sanitaire à respecter © photo Emmanuel Clerc
Hervé Darracq est le propriétaire du gîte Lamothe à Came aux confins du Pays basque. Avant le confinement, ses réservations étaient presque pleines, pour la saison, du mois d’avril au mois d’octobre. Mais depuis le début du confinement, les annulations se succèdent, il estime déjà une perte de 60% de son chiffre d’affaires par rapport à l’année dernière. La perspective de pouvoir accueillir à nouveau du public à compter du 11 mai comme le propose le secrétaire d'Etat au tourisme Jean Baptiste Lemoyne est une bonne nouvelle pour ces propriétaires de gîtes. 
  

Protocole sanitaire

Dans cet objectif, les gîtes de France ont fourni à leurs adhérents un protocole sanitaire à respecter et les aident à préparer leurs hébergements. Il faut, par exemple, mettre des masques et du gel à disposition, ne garder que le nécessaire dans les logements et couvrir les canapés de plaids changés après chaque client. Le protocole aussi prévoit des mesures de désinfection importantes comme nous l’explique Hervé Darracq : " Le ménage est fait habituellement entre chaque séjour, on va ajouter tout un protocole de désinfection. Les gîtes de France nous ont beaucoup aidés pour ça. Ils faut penser par exemple à désinfecter les télécommandes ou les interrupteurs. Tout cela, ce sont des choses qu’il faut qu’on intègre dans le ménage."

Ça va être un peu plus long, franchement plus long, peu importe. On va mobiliser nos enfants, on va être 4 ou 5 à faire le ménage chaque samedi.
 

Voir cette publication sur Instagram

#gites64 #paysbasque #larrau #soule #euskadi #saintengrace #calme #confinement #tourisme64 #tourisme64pro Confinement ou pas, nos gîtes connaissent cet environnement toute l’année! Rendez-vous chez Aline et Beñat à Larrau- référence G132059

Une publication partagée par Gites De France 64 (@gites_64) le

Clientèle locale

A l’heure où la plateforme Airbnb annonce 1 900 suppressions d’emplois, c’est tout le secteur des locations de vacances qui subit durement les effets du confinement.
Dans le département des Pyrénées-Atlantiques, les gîtes de France comptent  1200 hébergements pour 780 000 nuitées par an en temps normal. La clientèle habituelle vient plutôt de l’axe atlantique au printemps et à l’automne alors que la haute saison attire plutôt des Franciliens. Sur l’année, la fréquentation est à 90% française avec une bonne part locale.

Hélène Contou-Carrère, directrice des gîtes de France des Pyrénées-Atlantiques, espère une reprise des séjours dès le 11 mai, grâce à cette clientèle :

On peut se déplacer dans un rayon de 100 kilomètres. On a habituellement une clientèle de proximité qui vient sur les week-ends du mois de mai et sur les ponts du printemps.
 


Cette période transitoire de déconfinement est normalement prévue jusqu’au 2 juin. En fonction de l’évolution de l’épidémie, tous espèrent que la zone de déplacement sera au moins étendue à la Région, pour limiter les pertes et relancer l’activité.
 
​​​​​​​Le gîte de Came : les propriétaires se préparent.
​​​​​​​Le gîte de Came : les propriétaires se préparent. © photo Emmanuel Clerc
​​​​​​​
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque tourisme économie béarn covid-19 santé société nature parcs et régions naturelles