Béarn : la réintroduction d'ours est toujours à l'étude, à en croire une lettre de Matignon

Seuls deux ours mâles vivent dans le Béarn, trop éloignés des autres populations d'ours des Pyrénées. / © France 3 Aquitaine
Seuls deux ours mâles vivent dans le Béarn, trop éloignés des autres populations d'ours des Pyrénées. / © France 3 Aquitaine

Des ourses seront-elles réintroduites dans les vallées du Béarn pour tenir compagnie aux deux mâles Néré et Cannellito ? À en croire une lettre récemment envoyée par le Premier ministre à la députée des Hautes-Pyrénées Jeanine Dubié, le dossier est toujours à l'étude. 

Par AR

En 2016, selon un décompte de l'ONCFS, les Pyrénées abritaient 39 ours, dont deux seulement dans le Béarn. Depuis des années, une réintroduction d'ourses femelles y est envisagée, sans que le dossier ne soit tranché par le gouvernement. 


Le journal "La République des Pyrénées" a récemment publié une lettre adressée par le Premier ministre Edouard Philippe à la députée des Hautes-Pyrénées Jeanine Dubié, lui indiquant que de nouvelles réintroductions étaient toujours à l'étude. 

Les défenseurs de l'ours réclament des actes. 


Pas de quoi satisfaire les attentes des défenseurs de l'ours, qui réclament des actes après des années de tergiversations.

"Il y a une bibliothèque remplie d'études, de rapports, de commissions, ils annoncent encore une expertise
" regrette Jérôme Ouilhon, animateur du fonds d'intervention éco-pastoral.

"Mais depuis 2012, la France a été mise en demeure par la Commission européenne", rappelle-t-il en poursuivant : "l'ours, ici, est en train de mourir sous nos yeux". 

Le gouvernement sonde le terrain, selon les opposants 

Du côté des opposants à de nouvelles réintroductions, la lettre signée par le Premier ministre ne suscite pas trop d'inquiétudes.

Le Gouvernement ira-t-il au bout sa démarche ? Rien n'est moins sûr : "c'est un courrier avec quelques petites phrases, bien placées pour essayer de sonder un peu le terrain [...] On voit bien que ce gouvernement-là va se positionner, lui-aussi pour une potentielle réintroduction en Béarn", analyse Olivier Maurin, du collectif des éleveurs transhumants.

"On va se réunir, refaire un courrier" explique-t-il sans cacher sa lassitude.

Plusieurs fois interrogé sur le dossier, le ministre de l'Environnement Nicolas Hulot ne s'est jamais prononcé en faveur ou non d'une réintroduction d'ours dans le Béarn. 

Béarn : la réintroduction de l'Ours est toujours à l'étude, à en croire une lettre de Matignon
Intervenants : Jérôme Ouilhon, Animateur F.I.E.P. (Fonds d'Intervention Eco-Pastoral), Olivier Maurin, Collectif des éleveurs transhumants. Equipe : POUSSARD Eric, PIPARD Catherine, SANDEAUX-CADET Brigitte

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Prix d'excellence du ministère de l'agriculture pour le moulin de Maneyrol

Près de chez vous

Les + Lus