Dans l'enfer du camp de Gurs

Cérémonie du souvenir au camp d'internement de Gurs, en présence d'une importante délégation allemande. Le 25 octobre 1940, plus de 6500 juifs allemands y étaient déportés. Un millier n'en sortira pas. Hier, des survivants ont témoigné.

Le 25 octobre 1940, plus de 6500 juifs allemands franchissaient les portes du camp de Gurs, près de Navarrenx, en Béarn. Ils arrivaient du pays de Bade, en Rhénanie-Palatinat. Après 3 jours d'un voyage éprouvant, ces hommes, femmes et enfants étaient triés puis parqués dans des baraques vides, sans lits, les toilettes à l'autre bout du camp. 
Hier, lors de la commémoration de ce 75ème anniversaire, et devant une importante délégation d'officiels et de lycéens allemands, des survivants ont témoigné des conditions de vie extrêmes, entre la faim, les parasites et les maladies. Plus d'un millier de prisonniers sont morts à Gurs, dont des enfants. D'autres ont été déportés vers les camps de la mort à partir de 1942. 

Nous avons rencontré une survivante de l'horreur de Gurs.

 

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité