Cet article date de plus de 3 ans

Le Zénith de Pau pris d'assaut pour les besoins d'un exercice simulation-attentat

Plus de 500 personnes,  ont participé à cet exercice grandeur nature basé dans la salle de spectacle. Forces de l'ordre, de secours, bénévoles, véhicule et coordination, le but est de simuler pour appliquer des procédures et créer des réflexes chez les professionnels "au cas ou..."

Une voiture flambe sur le parking du Zénith : ce n'est qu'une diversion pour que des terroristes se faufilent dans la salle...
A l'intérieur, 4000 spectateurs assistent à un spectacle... Très vite, des coups de feu retentissent. Il s'agit d'un attentat comme au Bataclan...


Un scenario est malheureusement plausible et réaliste pour cet exercice départemental de coordination des forces de l'ordre et des secours. Son but ? Extraire, le plus rapidement possible, des victimes. Le tout, en neutralisant les assaillants, avec le minimum de risques.

Tout est fait en temps réel : le raid arrive de Toulouse en hélicoptère et par la route.

A l'intérieur du Zénith, ces policiers d'élite doivent neutraliser les terroristes retranchés. Et pendant ce temps, les pompiers sécurisés vont chercher les victimes pour les amener au palais des sports dans le poste médical avancé où les attendent médecins et infirmiers.

Le poste médical avancé aura dû prendre en charge plus de 120 blessés dont une trentaine de graves.

Un exercice hors norme et nécessaire pour coordonner tous les services de secours et prévoir l'impensable, dans des conditions extrêmes.

Regardez le reportage d'Elise Daycard et Jean-Michel Litvine.



Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn santé société attentat faits divers terrorisme sécurité police