Le BO refuse la fusion avec l'Aviron, Serge Blanco démissionne

Publié le Mis à jour le

Les membres du bureau du Biarritz Olympique omnisports ont créé la surprise générale en votant contre la fusion avec l'Aviron Bayonnais pour leurs équipes professionnelles de rugby. Le président du BOPB a annoncé sa démission. 

C'est une déflagration qui s'est répandue sur la côte basque ce mardi en début de soirée. 

Alors que l'adhésion au projet de fusion entre les 2 clubs basques semblait quasiment acquis côté biarrot, la grande surprise est venue de la section amateur omnisports du BO. En effet, c'est le nom qui l'a emporté, contre toute attente.
Ce refus de voir les deux structures professionnelles fusionner est un camouflet pour Serge Blanco qui avait porté ce projet de fusion depuis des années.  
Le président de la structure professionnelle du rugby a immédiatement annoncé sa démission du club. 

Les biarrots coupent l'herbe sous le pieds des bayonnais

Pour beaucoup, l'ennemi numéro 1 de la fusion était l'Aviron bayonnais et ses associations de supporters. Un vote sur le projet de fusion était d'ailleurs prévu vendredi du côté de Bayonne. Le rendez-vous sera certainement abandonné 

Le processus est stoppé net ce soir


comme l'explique Maneix Meyzenc, un porte parole de supporters bayonnais.
Avec leur refus de fusion, les biarrots ont mis un terme aux discussions avant même le vote des bayonnais. 

Ambiance crispée à Bayonne également

Ce soir Manu Merin, le président de l'Aviron rugby avait été à la rencontre des supporters bayonnais. Il était venu répondre à leurs questions avant le vote programmé pour vendredi 26 juin. La réunion fut tendue et parfois houleuse, les bayonnais ayant régulièrement fait état de leur réticence vis à vis de ce projet.

Le projet de fusion entre les deux clubs basques devait permettre de présenter une structure très solide en Pro D2 avec pour objectif une remontée rapide en top 14.