CARTE. Législatives 2022 : les résultats du second tour dans les Pyrénées-Atlantiques

Publié le Mis à jour le

Qui sont les futurs députés des Pyrénées-Atlantiques? Des six députés sortants, les quatre MoDem, et le socialiste désormais dissident, s'étaient qualifiés au soir du premier tour. L'Union de la gauche, la Nupes, était représentée dans les six circonscriptions ce dimanche. Retrouvez les résultats du second tour des législatives 2022, circonscription par circonscription, à partir de 20h.

Dans le fief de François Bayrou, maire de Pau et président du Mouvement Démocrate, le MoDem conserve les 4 circonscriptions sur les 6 conquises en 2017. Le parti allié de la majorité présidentielle garde ses sièges dans la première, deuxième, cinquième et sixième circonscriptions. 

Dans la troisième, David Habib, le député sortant dissident socialiste remporte haut la main le combat à gauche qui l'opposait au candidat de la Nupes. 

Seul changement, le jeune candidat de la Nupes Inaki Echaniz emporte la circonscription détenue depuis vingt ans par Jean Lassalle. 

Retrouvez les résultats dans votre circonscription en tapant le nom de votre commune :

Première circonscription : la députée sortante Josy Poueyto garde son siège 

La MoDem Josy Poueyto totalise 50,78 % des suffrages exprimés contre 49,22 % à son adversaire Jean-Yves Lalanne, le candidat de la Nupes.

Dans une circonscription traditionnellement à gauche Josy Poueyto avait terminé le premier tour avec un léger retard. Mais l'ancienne première adjointe de Pau avait reçu le soutien de  la conseillère départementale LR Sandrine Lafargue (7,6 % des suffrages au premier tour) mais également ceux, logiques, de François Bayrou et de Jean-Jacques Lasserre, président du département à celle qui fut son ancienne vice-présidente. Josy Poueyto repart pour un deuxième mandat, elle qui avait pu profiter de la vague macroniste en 2017. 

De son côté, Jean-Yves Lalanne échoue de peu. La notoriété de sa suppléante, la socialiste Stéphanie Maza, conseillère départementale de Pau, celle de Valérie Revel, maire de Lescar et le soutien personnel, plus surprenant, de Jean Lassalle longtemps député dans la circonscription voisine n'auront pas suivi.

Deuxième circonscription : Jean-Paul Mattei réélu 

Contrairement à la première circonscription, le député sortant, le MoDem, Jean-Paul Mattei était dans une situation confortable au soir du premier tour. Arrivé en tête avec 34,20 % des suffrages exprimés, il avait distancé de presque neuf points l’écologiste Cécile Faure représentant l’union de la gauche dont la réserve de voix semblait plus marginale. 

Il s'impose logiquement ce 19 juin avec 54,71% des voix. 

Troisième circonscription  : le député sortant très facilement réélu 

Dans cette  circonscription très étendue, mi rurale, mi industrielle, le député sortant, le socialiste David Habib avait maintenu sa candidature PS face à son adversaire de la Nupes. Choix judicieux, plébiscité par les électeurs. A 61 ans, après vingt ans de mandat,  Il totatise 66,55% des voix et serait le candidat le mieux élu de la région. 

"Un combat" qu'il a mené comme dissident "particulier face à un adversaire qui avait sur son bulletin" la rose du parti socialiste. 

Lui qui avait reçu le soutien de Carole Delga, présidente de la région Occitanie et d'Alain Rousset, président de la Nouvelle-Aquitaine, rejoindra le groupe de divers gauche et pourrait même en prendre la tête. David Habib qui a réaffirmé sur notre antenne être de gauche et non pas d'extrême gauche.  

Au premier tour, il avait déjà distancé Jean-François Baby de la France insoumise, relégué 16 points derrière.

Cms-ContentHasMedia_15427480

Quatrième circonscription  : un Nupes succède à Jean Lassalle 

Le jeune candidat de 28 ans, Inaki Echaniz devient le député de la 4e circonscription. Le conseiller municipal d'Oloron-Sainte-Marie bat, au second tour des législatives 2022, ce 19 juin, la candidate de la majorité présidentielle Annick Trounday. D'une très courte tête : 50,11 % contre 49,89% des suffrages exprimés soit 89 voix de différence. 

Le candidat de la Nupes a inversé le résultat du 1e tour -il était arrivé deuxième- et profité d'un bon report de voix dans une circonscription où la gauche avait disparu depuis 35 ans. "Je serai un député de combat" promet-il sur notre antenne, "sur la santé, le processus de paix bloqué par la non volonté du gouvernement." 

Il rappelle qu'il est né en Béarn mais que sa famille était issue du Pays basque. Il se veut  député de rassemblement "basque de sang, béarnais de naissance". Il prend la suite de Jean Lassalle, qui avait mis fin à sa carrière politique pour raison de santé. 

Les Lassalle, Jean et son frère Julien qui espérait reprendre le flambeau familial n'avaient donné aucune consigne de vote  mais à titre personnel le candidat d'EH Bai, Egoitz Urrutikoetxea avait indiqué qu'il voterait pour Inaki Echaniz.

Cinquième circonscription : la députée sortante confirmée

Sur cette circonscription de plus de 130 000 habitats autour de Bayonne, Anglet et Biarritz, la députée sortante, la bayonnaise Florence Lasserre-David, 47 ans entame un second mandat. Elle distance l'écart avec son adversaire au soir du second tour des législatives. Elle recueille 54,40 %  contre 45,60 pour l'autre l'autre conseillère municipale d'Anglet, Sandra Pereira-Ostanel,  candidate de la  France insoumise

Alors que LR n'avait aligné aucun candidat, le candidat du RN Pascal Lesellier  avait enregistré une nette progression ( presque 14%) lors du premier tour. 

Sixième circonscription : le MoDem Vincent Bru réélu  

Dans cette circonscription, ancien fief de Michèle Alliot-Marie, l'ex patronne du RPR, le député sortant l'emporte devant l'Insoumis Tom Dubois-Robin.

Le candidat officiel, investi par Renaissance et le MoDem, creuse son avance du premier tour et profite d'un très bon report de voix. Il totalise, ce 19 juin, 60,21% des voix. Il a pu rassembler les voix des deux dissidents Philippe Jouvet, ex suppléant de Florence Lasserre dans la cinquième circonscription et de Mathis Tennesson jeune militant de 22  ans. 

Les deux inconnues portaient sur le choix des électeurs d'EH Bai qui avait recueilli 15% des suffrages exprimés et du rassemblement national qui avait  frôlé les 10%. 

Son adversaire de 29 ans, l'ex gilet jaune d'Hendaye, candidat de la Nupes échoue pour sa première tentative en politique. 

Retrouvez les résultats du second tour par circonscription en Nouvelle-Aquitaine