Iñaki Echaniz le seul nouveau député des Pyrénées-Atlantiques

Publié le Mis à jour le

Un seul changement sur les six sièges que compte le département. A 28 ans, Iñaki Echaniz, le candidat de la Nupes fait son entrée au Palais Bourbon et prend la suite de Jean Lassalle qui a tenu la quatrième circonscription pendant vingt ans.

Au second tour des législatives, Iñaki Echaniz s'impose face à Annick Troudray, candidate de la majorité présidentielle dans la quatrième circonscription des Pyrénées-Atlantiques.  

A 28 ans, ce conseiller principal d'éducation n'est pas un novice en politique. Il était déjà conseiller municipal de la majorité à Oloron Sainte-Marie

Il est né à Oloron-Sainte-Marie d'une famille qui a migré du Pays basque espagnol en 1968. "Basque de sang, béarnais de naissance", il se dit à l'image de cette circonscription qui s'étale sur les deux territoires des Pyrénées-Atlantiques. Il prend la succession de Jean Lassalle député depuis vingt ans et qui ne se représentait pas.

Une succession qui ne lui fait pas peur. Sur notre antenne, il promet d'être "un député de rassemblement". Sur l'agriculture, l'élu de la Nupes espère pouvoir travailler avec Julien Lassalle et Jean pour lequel il confesse "une affection  particulière" malgré "des désaccords politiques" notamment sur l'agriculture. Sur la défense de la langue basque, le problème foncier, le processus de paix, il est proche du candidat d'EH Bai, qui avait, à titre personnel, indiqué qu'il voterait pour lui.

"Je veux faire gagner mon territoire. Je veux rendre la vie des gens meilleure ici sur la quatrième  circonscription mais aussi au niveau national"

Le tout nouveau député affirme vouloir s'appuyer sur les forces vives, les acteurs du quotidien, les responsables d'associations, de syndicats, les élus locaux et ruraux pour mener à bien son projet.