Covid-19 en Aquitaine : le port du masque devient obligatoire dans plusieurs communes du littoral basque

A la demande des plusieurs maires, le préfet des Pyrénées-Atlantiques a pris un arrêté pour rendre obligatoire dès mercredi 5 août le port du masque dans les centres-villes des communes touristiques de la côte basque face au risque de recrudescence de l’épidémie dans le département.
Dans le centre historique de Bayonne, le masque était obligatoire le 5 août 2020.
Dans le centre historique de Bayonne, le masque était obligatoire le 5 août 2020. © Emmanuel Clerc
Le port du masque était déjà obligatoire depuis lundi 3 août à Biarritz dans les secteurs les plus fréquentés comme la Côte des Basques, la plage centrale et toutes les promenades piétonnes comme le Rocher de la Vierge. Depuis ce matin, il est aussi obligatoire à Anglet, Bayonne, Ciboure et Saint-Jean-de-Luz.

"Un risque élevé de recrudescence de l'épidémie"


"La forte concentration et le brassage de populations d’origines géographiques différentes n’appliquant pas ou mal l’ensemble des gestes barrières, notamment dans les rues de centre-ville, font craindre un risque de recrudescence de l’épidémie dans le département", précise la préfectrure dans un communiqué. Depuis plusieurs jours, le préfet des Pyrénées-Atlantiques observe que le risque de dégradation de la situation épidémiologique s’accentue dans les centres-villes de certaines communes très touristiques. Ainsi, il choisi de prendre un arrêté pour imposer le port du masque dans les rues les plus à risque de certaines communes.

Le communiqué de la préfecture s'appuie par ailleurs sur l'avis du 27 juillet 2020 du le conseil scientifique qui souligne "une accélération de la circulationvirale, un risque de circulation à haut niveau à l’automne et un relâchement dans le respect des gestes barrières". Au regard de cette situation, le décret n°2020-944 du 30 juillet 2020 prévoit la possibilité pour les préfets de rendre obligatoire le port du masque dans l’espace public lorsque les circonstances locales l’exigent. En se substituant, le cas échéant, à un arrêté municipal imposant déjà le port du masque
dans l’espace public, cet arrêté préfectoral porte l’amende en cas d’infraction de 38 à 135 euros, et plus en cas de récidive.

Toutes les rues où le port du masque est obligatoire à partir de mercredi 5 août sont listées dans l'arrêté préfectoral.
 

Arrêté préfectoral des Pyrénées-Atlantiques du 4 août 2020 sur le port du masque obligatoire


Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne et président de la Communauté Pays Basque, se félicite de cette mesure : "par cette décision, le maire de Bayonne souhaite ainsi contribuer à la préservation de la santé des habitants, des commerçants et des visiteurs actuellement en nombre dans la cité".

Une signalétique spécifique sera déployée dans les communes concernées. La Police nationale et la Police municipale sont chargées de veiller à la bonne application de cette mesure.

À Hossegor, dans les Landes, le port du masque devient également obligatoire à partir d’aujourd’hui, mercredi 5 août, et jusqu’au 17 août dans les rues du centre-ville et sur la promenade du front de mer, notamment sur la place des Landais. A Mimizan et la Biscarrosse-Plage c'est déjà le cas depuis le début de la semaine.
 
Le Carreau des Halles à Bayonne mercredi 5 août où le port du masque est devenu obligatoire sous peine d'amende
Le Carreau des Halles à Bayonne mercredi 5 août où le port du masque est devenu obligatoire sous peine d'amende © Emmanuel Clerc

 
Des panneaux comme celui-ci vont être installés dans tous les secteurs où le masque est désormais obligatoire.
Des panneaux comme celui-ci vont être installés dans tous les secteurs où le masque est désormais obligatoire. © Emmanuel Clerc

►VIDEO : regardez notre reportage sur le port du masque est obligatoire sur la côte basque 
 

Covid-19 en Aquitaine : le port du masque devient obligatoire dans plusieurs communes du littoral basque


►VIDEO : voir ou revoir notre reportage sur la fermeture des plages de Biarritz la nuit à partir de 22 h à cause de l'épidémie. 
 

Covid-19 en Aquitaine : les plages de Biarritz sont fermées la nuit


Les cas de Covid-19 en augmentation en Nouvelle-Aquitaine

Le dernier comptage des cas positifs dans la région en date du 4 août fait état de 27 nouveaux malades et de six clusters dont cinq en Gironde notamment à Bordeaux et Quinsac. 
L’ARS Nouvelle-Aquitaine lance une campagne aux messages décalés pour encourager au maintien des gestes barrières pendant la période estivale. Après cette longue période de confinement, l’arrivée des beaux jours et le retour à une vie presque normale peuvent donner l’impression que le coronavirus n’est plus une menace. "Pourtant il faut rester vigilant et faire bloc pour éviter son retour" insiste l'ARS sur son site.
 

Des dépistages gratuits et sans ordonnance dans tous les départements durant l'été


De nombreuses opérations de dépistage pris en charge à 100 % par la Sécurité sociale sont organisés dans plusieurs villes de la région durant la période estivale notamment dans les lieux touristiques au plus près des habitants et des vacanciers. Les laboratoirs publics et privés pratiquent également des tests virologiques sur rendez-vous.
 

Le virus circule aussi à la campagne 


Sur le département de Lot-et-Garonne, une campagne de test au sein des principaux lieux touristiques se poursuit par la réalisation de deux nouvelles opérations organisées par l’ARS Nouvelle-Aquitaine, la Mairie de Nérac, la Mairie de Casteljaloux en lien avec la Préfecture de Lot et Garonne et les Centres hospitaliers d’Agen-Nérac et Marmande-Tonneins qui auront lieu :

►Le vendredi 7 août à partir de 10 h, Place d’Albret à Nérac

►Le Jeudi 13 Aout à partir de 10 h, Lac de Clarens à Casteljaloux

Comment participer au dépistage ? 

►Les dépistages se font sans rendez-vous.
►Les personnes qui viennent se faire tester doivent penser à amener leur carte vitale et leur pièce d’identité.
►Le dépistage consiste en un test virologique RT-PCR (prélèvement par voie nasale) qui permet de déterminer si la personne est porteuse du virus. ►Les résultats sont communiqués directement à la personne concernée.

D’autres opérations de dépistage sont menées dans les autres départements de la région, pour connaître les dates et lieux, consultez le site de l’ARS Nouvelle-Aquitaine
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société