Derby basque : plus de 6.500 places ont été vendues, selon le procureur de Bayonne

Publié le
Écrit par Avec AFP
Le préfet reproche notamment au Biarritz Olympique d'avoir laissé les supporters envahir le terrain.
Le préfet reproche notamment au Biarritz Olympique d'avoir laissé les supporters envahir le terrain. © FTV

La jauge de 5.000 personnes n'a pas été respectée lors du derby de rugby entre Biarritz et Bayonne le 12 juin dernier au stade Aguiléra, d'après l'enquête préliminaire sur des manquements aux règles anti-Covid, indique le procureur de Bayonne Jérôme Bourrier.

Plus de 6.500 places ont été vendues pour le derby basque, selon le procureur de la République à Bayonne, Jérôme Bourrier, qui indique que "le nombre de billets vendus était plus important que la jauge autorisée". Il précise que "6.582 billets ont été vendus ou distribués, auxquels s'ajoutent des personnes accréditées". 

Une enquête préliminaire avait été ouverte le 15 juin par le procureur de la République de Bayonne, saisi par le préfet des Pyrénées-Atlantiques Eric Spitz sur des manquements aux règles anti-Covid. 

L'enquête, qui se poursuit, a été confiée à la Sécurité publique du commissariat de Bayonne. Elle vise également "la vente d'alcool à emporter, pourtant prohibée, ou l'envahissement du terrain sans aucun respect des gestes barrières, à l'issue du match", comme le relevait le préfet le soir-même. Les sanctions administratives susceptibles d'être prises sont toujours à l'étude par la préfecture. 

Au lendemain du match, le président du directoire du Biarritz Olympique Jean-Baptiste Aldigé avait affirmé avoir "mis en oeuvre tous les moyens à sa disposition pour respecter" les obligations en matière sanitaire.

Ce match entre le Biarritz Olympique et l'Aviron Bayonnais s'est conclu par un succès biarrot aux tirs au but et par une montée du BO en Top 14, alors que l'Aviron bayonnais était relégué en Pro D2.

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.