Derby Biarritz-Bayonne : l'interdiction de diffusion dans les bars de la côte basque fait polémique

Ce samedi 12 juin, les clubs de rugby de Biarritz et Bayonne s'affrontent en match barrage au stade Aguilera de Biarritz. La préfecture des Pyrénées-Atlantiques a interdit la retransmission du match dans les bars du littoral. Une décision critiquée.

5 000 spectateurs pourront assister au derby basque dans le stade Aguiléra à Biarriz.
5 000 spectateurs pourront assister au derby basque dans le stade Aguiléra à Biarriz. © France 3 Aquitaine

Alors que l'Aviron Bayonnais et le Biarritz Olympique s'affrontent ce samedi 12 juin en match barrage, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques a adopté plusieurs mesures pour limiter la propagation du coronavirus. Ainsi, la consommation d'alcool sur la voie publique à Bayonne et Biarritz sera interdite samedi de 16 heures à 23 heures.

Mais c'est surtout l'interdiction de la retransmission du match "dans l'ensemble des bars, cafés et restaurants ouverts, dans les communes de Bayonne, Anglet, Bidart, Biarritz, Guéthary, Saint-Jean-de-Luz, Ciboure, Urrugne et Hendaye", qui passe mal dans le Pays basque. 

La diffusion de ces retransmissions "si elle est réalisée à l'extérieur et visible depuis la voie publique, est notamment de nature à favoriser des attroupements sur la voie publique, ce qui ne permet pas de garantir le respect des gestes barrières" pour éviter la transmission du Covid-19, selon la préfecture.

Un arrêté jugé excessif 

Parmi les opposants à cette mesure, le maire de Bayonne et président de la communauté d'agglomération du Pays basque, Jean-René Etchegaray. "Je souhaite que les cafés et restaurateurs puissent fonctionner dans des conditions normales, et que la liberté l'emporte sur une contrainte que je pourrais comprendre, sauf dans de telles circonstances", réagit-il. 

Je souhaite que le préfet ait une lecture de son arrêté, que je trouve tout à fait excessif, beaucoup plus compréhensive pour permettre aux cafés et restaurateurs la rediffusion à l'interieur de leur établissement de ce match

Jean-René Etchegaray, maire de Bayonne et président de la communauté d'agglomération du Pays basque

À Bayonne, une fan zone pouvant accueillir 1500 supporters sur le fronton qui jouxte le stade Jean-Dauger sera ouverte. Elle sera réservée aux personnes munies de leur pass sanitaire. 

"Nous attendons ce match avec beaucoup d'enthousiasme, mais aussi d'inquiétude. C'est un enjeu sportif extrêmement important pour nos deux clubs, mais il faut aussi respecter les règles sanitaires" souligne aussi Jean-René Etchegaray. 

L'UMIH monte au créneau 

L'UMIH, qui représente les cafetiers et restaurateurs monte aussi au créneau contre cet arrêté préfectoral jugé "inutile" et "contre-productif", selon un communiqué. 

Interdire la diffusion du match dans nos bars, cafés et restaurants revient à confiner les supporters des deux équipes dans des lieux privés, loin de toutes mesures barrières appliquées dans nos établissements

communiqué de l'UMIH

Le syndicat annonce avoir déposé un référé devant le tribunal administratif de Pau. "Quelque soit le jugement qui sera rendu, la situation samedi soir sera des plus compliquées" prévient l'UMIH. 

Mise-à-jour :  l'UMIH précise ce vendredi 11 juin à la mi-journée que le référé n'a pas encore été déposé, mais qu'il doit l'être en fin d'après-midi pour être examiné ce samedi matin par le juge administratif. 

Un appel à la manifestation

De son côté le collectif Kasu Kasu ostatalariak kexu des cafetiers en colère appelle à une manifestation de colère devant la sous-préfecture de Bayonne vendredi 11 juin à 15 heures. 

Reportage. Derby basque, les cafetiers interdits de diffusion du match manifestent à Bayonne

Derby basque : les cafetiers interdits de diffusion du match manifestent à Bayonne

Une ruée dans les terres ? 

Si les amateurs et amatrices de rugby ne peuvent pas profiter des bars et restaurants de la côte basque, ne vont-ils pas se ruer dans les établissements de l'intérieur des terres ? De Larressore à Ustaritz, les cafetiers et restaurateurs reçoivent déjà des réservations. 

"On a un protocole à mettre en place avec 50% des personnes et en groupe de six. On va mettre ça en place, et voir comment ça se passe. J'ai une grosse pensée pour tous mes collègues du BAB qui ne peuvent pas diffuser le match, je suis dégoûté pour eux" souligne Julien Dallman, gérant de "Chez Didier" à Ustaritz.  

→ regardez le reportage de Perrine Durandeau et Sandrine Estrade : 

Derby Biarritz-Bayonne : l'interdiction de diffusion dans les bars fait polémique

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
biarritz olympique rugby sport top 14 aviron bayonnais pays basque polémique société covid-19 santé