Laissez-vous tenter par une promenade suspendue sur la passerelle d'Holzarte

© MK - France 3 Aquitaine
© MK - France 3 Aquitaine

Culminant à 180 mètres au dessus du vide, le pont d'Holzarte impressionne, et un offre un point de vue imprenable sur les somptueuses montagnes basques de de Haute-Soule.
 

Par Maïté Koda

Tout l'été, le site de France 3 Aquitaine vous propose de découvrir des lieux touristiques méconnus en Aquitaine. Pour ce septième épisode, nous sommes allés nous promener sur le pont suspendu de Holzarte, au Pays basque.



A première vue, elle peut faire  peur. Quelques planches de bois, certes solidement fixées par des câbles, qui oscillent en fonction du vent et des mouvements de passants… Le tout à plus de 160 mètres au-dessus du vide… Fort heureusement, les pentes escarpées et la végétation fournie empêchent de voir le fond, et la sensation de vertige est atténuée.


Nous sommes sur la passerelle d'Holzarte, dans les montagnes du Pays basque. Sous nos pieds, les canyons d'Olhadubie et d'Olhado se découpent de part et d'autre du pont.
 
La passerelle d'Holzarte surplombe le canyon d'Olhadubie / © MK - France 3 Aquitaine
La passerelle d'Holzarte surplombe le canyon d'Olhadubie / © MK - France 3 Aquitaine
 

Construit pour l'exploitation du bois

L'ouvrage a été construit en 1920, par les ouvriers de la scierie de Lombardi Morello, située à Tardets, pour faciliter le travail des bûcherons. En 2010, la tempête Xynthia s'abat sur l'ouest de l'Europe et abîme le tablier de bois, rendant le pont inutilisable.
L'incident remonte à plusieurs années, et depuis, la passerelle d'Holzarte a été restaurée, et son sublime panorama sur les montages de Haute Soule interpelle chaque randonneur parvenu à gravir le sentier jusqu'à l'édifice.



Le pont est accessible au terme d'une marche en montage d'une heure environ, au départ de l'Auberge Logibar. Le sentier est accessible, mais escarpé et glissant par endroits. Inutile donc de se presser pour accéder à la fameuse passerelle, d'autant que la randonnée, entre pâturages et forêt, suffirait presque en elle-même.  

 
Le chemin de randonnée qui mène à la passerelle d'Holzarte / © MK - France 3 Aquitaine
Le chemin de randonnée qui mène à la passerelle d'Holzarte / © MK - France 3 Aquitaine

 

"Il suffit d'écouter"

Tout au long du chemin en lacet, les Pyrénées, leur végétation verdoyante et leurs cours d'eau cristallins s'offrent et se dérobent au regard, alternant parfois  Sans parler du chant des oiseaux, pour lequel notre guide, Robert Larrandaburu, qui nous avait déjà menés dans les gorges de Kakuetta, ne manque pas de marquer une pause, et de donner un conseil.
 

"Tous les gens qui viennent à Holzarte, ils ne sont pas sur un terrain de rugby à commenter des essais et des buts. Il faut qu'ils puissent écouter, sans parler. 
Souvent ici quand il y a du monde, c'est le marché de Bordeaux de Mauléon ou de Pau, déplore l'accompagnateur montagne et VTT.  Alors qu'il suffit d'écouter. Sinon on ne fait que la moitié du voyage".  


Voir notre reportage à Holzarte : 
 
Promenade suspendue sur la passerelle d'Holzarte



Une moitié avec les oreilles, l'autre avec les yeux. Montrant du doigt  le lichen, palpant le calaire à hippurites Robert Larrandaburu est intarissable sur l'histoire millénaire de son territoire.
Ici il retrouve le tracé de l'ancienne ligne chemin de fer qui servait à l'exploitation forestière au cœur de la montagne, là, il admire la capacité des hêtres, situés en contrebas à s'étirer à l'infini pour "aller chercher la lumière".
 
© MK - France 3 Aquitaine
© MK - France 3 Aquitaine
 


Tourisme vert


"Si la montagne basque ne se trouvait pas dans un angle mort entre les deux grands foyers attractifs que constituent le littoral et les Pyrénées centrales, les canyons de Haute Soule recevraient peut-être la visite des foules. (…) Ces gorges restent solitaires et par la même peu connues. Les amoureux de la nature s'en réjouissent", écrivait le géographe Georges Viers en 1959.

Cinquante ans plus tard, même s'il ne connaît pas l'affluence du littoral, le lieu est réputé, et le tourisme vert à la côte. Les rencontres sur le sentier sont fréquentes. N'hésitez donc pas à vous y aventurer en dehors des mois d'été, et au petit matin pour apprécier un site avec moins de touristes mais plus de chants d'oiseaux…





 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus