Municipales 2020 : à Oloron Sainte-Marie, quatre listes pour un fauteuil

A Oloron Sainte-Marie, le maire sortant Hervé Lucbéreilh fera face à son opposant historique, Bernard Uthurry. Chacun des deux hommes a déjà été à la tête de la commune et entend bien remporter "la belle".

Oloron-Sainte-Marie (image d'illustration)
Oloron-Sainte-Marie (image d'illustration) © France 3 Pau Sud Aquitaine
Une élection qui fera office de retrouvailles.  A Oloron Sainte-Marie, commune de 10 600 habitants,  le maire sortant divers droite  Hervé Lubcbéreilh fera face à une vieille connaissance, le socialiste Bernard Uthurry, vice président du Conseil régional.
 

Une élection au goût de revanche

 
Les deux hommes se connaissent bien et se sont déjà affrontés. En 2008 lorsque Hervé Lucbéreilh, alors maire d'Oloron tente de rempiler, c'est Bernard Uthurry, opposant de gauche, qui remporte l'élection. Avant de devoir lui céder la place six ans plus tard.
 
Les deux hommes vont donc s'affronter une troisième fois dès le 15 mars. Mais Hervé Lucbéreilh a connu un mandat agité. Soupçonné de remboursement de notes de frais irrégulières entre avril 2014 et décembre 2016, le maire d'Oloron Sainte-Marie a été placé en garde-à-vue à plusieurs reprises en 2018 et 2019.
 

 
L'enquête est toujours en cours. Le sujet, et notamment un rapport de la cour des comptes relevant plusieurs irrégularités dans la gestion de la commune, a été l'occasion de passes d'arme animées entre Hervé Lucbéreilh et Bernard Uthurry.


Les quatre candidats présentent leurs ambitions pour Oloron Sainte-Marie dans ce reportage de France 3 Pau Sud Aquitaine
Municipales 2020 : à Oloron Sainte-Marie, quatre listes pour un fauteuil
 

LREM et liste citoyenne


Un troisième homme pourrait venir épicer ces retrouvailles dans les urnes : Daniel Lacrampe. Le premier adjoint de Lucbéreilh est également président de l'intercommunalité du Haut Béarn. En 2014, c'est une fusion de leurs deux listes respectives après le premier tour qui avait permis à Lucbéreilh de s'imposer, par quelques voix seulement, à la mairie.

Mais les deux hommes ont depuis eu de nombreuses divergences, laissant difficilement présager un nouvel accord du même ordre pour le mois de mars. La liste de Daniel Lacrampe a reçu l'investiture de LREM, mais se veut sans étiquette.

En 2014, il était parti en campagne aux cotés du centriste André Labarthe, qui a dores et déjà rejoint Hervé Lucbéreilh pour ce nouveau scrutin.

A noter également la présence d'une liste citoyenne de Nathalie Pastor, avec un programme axé sur la démocratie participative et l'urgence écologique.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections béarn
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter