Municipales à Biarritz : le tacle du maire sortant à son adversaire ministre de l'Agriculture

Jean-Baptiste Lemoyne et Michel Veunac lors de l'inauguration du QG de campagne à Biarritz / © F3 Nouvelle Aquitaine
Jean-Baptiste Lemoyne et Michel Veunac lors de l'inauguration du QG de campagne à Biarritz / © F3 Nouvelle Aquitaine

Lors de l'inauguration de son QG de campagne, le maire sortant MoDEM de Biarritz Michel Veunac s'est dit très fier d'avoir comme colistier Jean Baptiste Lemoyne, membre du gouvernement : "Avec lui, je sais qu'on pourra organiser des choses et pas seulement des comices agricoles !". 

Par V.D.

Nouvel épisode dans la campagne des municipales à Biarritz où s'affrontent deux membres du gouvernement dans deux listes distinctes.

Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d'Etat auprès du ministre de l'Europe et des Affaires étrangères est colistier du maire sortant, le MoDEM Michel Veunac.

Face à eux, le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume, tête de liste pour briguer le mandat de maire en mars prochain.

Lors de l'inauguration de son QG de campagne en présence de Jean-Baptiste Lemoyne, une petite phrase du maire sortant Michel Veunac n'est pas passée inaperçue : 

"Avec lui (Jean-Baptiste Lemoyne ndlr), je sais qu'on pourra organiser des choses et pas seulement des comices agricoles !"


Un tacle direct à son adversaire déclaré, le ministre de l'Agriculture dont la candidature est qualifiée de "parachutage" par le MoDEM Michel Veunac.
 
Didier Guillaume / © France 3 Euskal Herri
Didier Guillaume / © France 3 Euskal Herri


Le maire sortant avait auparavant jugée cette candidature "d' OPA inamicale" lors d'une interview à France Bleu Pays Basque, déplorant que le ministre de l'Agriculture n'a "aucune attache particulière" au Pays Basque.
"Je suis issu de la majorité présidentielle et j'ai reçu du président des encouragements" ajoute Michel Veunac.
 

Jean-Baptiste Lemoyne défend sa place à Biarritz


Interrogé sur la présence de deux membres du gouvernement sur deux listes opposées aux municipales de Biarritz, le Premier ministre a qualifié cette  situation de "baroque" à l'issue du Conseil des ministres, mercredi 15 janvier. 

"Ce n'est pas envisageable que deux membres du gouvernement puissent être candidats l'un contre l'autre durablement", estime Edouard Philippe.

Il y a un ministre de trop engagé dans la bataille des municipales à Biarritz fait savoir Edouard Philippe ce mercredi 15 janvier. Autour du Premier Ministre à gauche : Didier Guillaume, à droite JF Lemoyne / © Gaizka Iroz - ERIC FEFERBERG - Bertrand GUAY / AFP / Montage FOTOR
Il y a un ministre de trop engagé dans la bataille des municipales à Biarritz fait savoir Edouard Philippe ce mercredi 15 janvier. Autour du Premier Ministre à gauche : Didier Guillaume, à droite JF Lemoyne / © Gaizka Iroz - ERIC FEFERBERG - Bertrand GUAY / AFP / Montage FOTOR



Jean-Baptiste Lemoyne a quant à lui défendu  sa place à Biarritz lors de l'inauguration du QG de campagne du maire sortant :

"Espérons que le bon sens l'emporte (...) Je ne suis pas le candidat tête de liste, c'est Michel Veunac, moi je suis dans un collectif. Ce que je veux, c'est apporter ma petite pierre à l'édifice. Les biarrots, ce qu'ils veulent, c'est des gens qui peuvent apporter avant de se dire ce que ça peut rapporter !"


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus