Pau : les forains en colère bloquent, à nouveau, l'autoroute A64 dans les deux sens

Comme ce matin, les forains bloquent l'Autoroute A64 depuis le milieu de l'après-midi. Le bras de fer entre la mairie et les forains gagne en intensité. Cette montée de tension crescendo dure maintenant depuis 3 jours. 

Depuis 15h ce vendredi après-midi, la circulation sur l'Autoroute A64 est à nouveau compliquée. Les forces de l'ordre sont sur place pour tenter de déloger les forains. Une répétition de ce qui s'est passé ce midi. 

A midi, le blocage de l'autoroute A64 a été levé et la circulation avait repris progressivement sur une voie dans le sens Bayonne-Pau. Dans un communiqué, la préfecture des Pyrénées-Atlantiques avait décidé "par mesure de sécurité" la fermeture de l'autoroute A64 entre les diffuseurs n°9 d'Artix et n°11 de Soumoulou dans les deux sens de circulation.

Manifestation des forains ce matin sur l'A64

Des renforts de forains sont venus prêter main forte à leurs collègues béarnais

Hier soir, il y a eu des jets de tomates contre la façade de la mairie alors que se tenait le conseil communautaire. Le dialogue semblait totalement rompu entre la mairie de Pau et les forains. Ils exigent de rester installés place de Verdun, centre-ville. Alors que la volonté de François Bayrou est de les installer à la foire expo. Mercredi, une centaine de camions avait ainsi bloqué la ville toute la journée.

Un reportage d'Elise Daycard et de Catherine Pipard
avec Norman Bruch, president du syndicat CIDUNATI des artisans de la fête

Les forains accentuent la pression sur le conseil communautaire de Pau




L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité