Béarn : une cinquantaine de chiens maltraités découverts dans une propriété

Des chiens faméliques, blessés et enfermés dans leurs excréments... C'est le spectacle qu'ont découvert les membres de la fondation Brigitte Bardot dans une propriété du Béarn. Une plainte a été déposée. 

Certains chiens s'entassaient derrière des grilles
Certains chiens s'entassaient derrière des grilles © Fondation Brigitte Bardot
C'est une scène difficilement soutenable que décrit Daniel Raposo. Ce lundi, le dirigeant de l'antenne locale de la fondation Brigitte Bardot a découvert une cinquantaine de chiens, faméliques dans une propriété à proximité d'Oloron-Sainte-Marie en Béarn.
Les membres de la fondation, alertés par un témoin se sont rendus sur les lieux en compagnie des gendarmes. "Nous nous sommes garés à une cinquantaine de mètres de la propriété, et déjà nous avons été saisis par l'odeur, raconte Daniel Raposo. 
 
Les chiens ont été découverts en piteux état dans une propriété du Béarn
Les chiens ont été découverts en piteux état dans une propriété du Béarn © Fondation Brigitte Bardot

Le défenseur de la cause animale s'attendait à trouver une dizaine de chiens, conformément au signalement qu'il avait reçu. A notre arrivée, le propriétaire est sorti, et il y avait déjà vingt-cinq chiens qui sont arrivés autour de lui", raconte–t-il. 

Ils étaient amaigris, présentaient des plaies, avaient des problèmes de peau, des griffes très longues… Ils étaient aussi visiblement assoiffés. 

Daniel Raposo, représentant de la fondation Brigitte Bardot dans les Pyrénées-Atlantiques

Daniel Raposo (de face) et les membres de la Fondation étaient accompagnés des gendarmes
Daniel Raposo (de face) et les membres de la Fondation étaient accompagnés des gendarmes © Fondation Brigitte Bardot

La découverte ne s'arrête pas là. "Pendant que nous discutions, nous avons entendu des gémissements. En faisant le tour de la maison, nous avons trouvé encore une quinzaine de chiens, dans une pièce plongée dans le noir, et fermée par un grillage", poursuit Daniel Raposo.

Au total, une cinquantaine de chiens, faméliques et malades sont retrouvés par les membres de l'association. Certains d'entre eux étaient dans une pièce à l'étage, avec pour seul accès une échelle. "Ils n'étaient jamais descendus. Ils vivaient dans l'urine et dans la pièce se trouvait un tas d'excrément d'au moins 80 centimètres de haut". 

Chiens non stérilisés

D'après Daniel Raposo, le propriétaire des chiens, âgé d'environ 70 ans, a reconnu s'être laissé dépasser. Ses chiens, non stérilisés et non identifiés se sont reproduits depuis plusieurs années. Certains des animaux retrouvés avaient "entre dix et quinze ans", estime le militant.  

Une plainte déposée

La fondation a déposé plainte contre le propriétaire des chiens pour maltraitance et non-respect de la réglementation en vigueur. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
animaux nature béarn
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter