Cet article date de plus de 3 ans

Bernadotte sur grand écran, une histoire mise en lumière à Pau

Le destin de Bernadotte se raconte en sons et lumières.
A l'occasion des fêtes de Noël, la ville de Pau présente une projection de nuit sur la vie de Bernadotte. La façade de l'église Saint Jacques sert d'écran aux images. 
Bernadotte sur grand écran à l'église St Jacques.

La ville de Pau, à l'occasion des animations de Noêl, présente cette année un nouveau sons et lumières. Sur la façade de l'église Saint Jacques, on peut découvrir tous les soirs à partir de 18 H 30 "le fabuleux destin de Bernadotte". 
Jean-Baptiste Bernadotte est né à Pau le 26 janvier 1763, à deux pas de l'église St Jacques, rue Tran. C'est d'ailleurs dans sa maison qu'existe aujourd'hui un musée qui lui est dédié. 

Sur la façade de l'église, pendant 12 minutes, défile la vie de Bernadotte, une animation créee par la société IDscènes de Montpellier. C'est la voix de l'historien et metteur en scène Thierry Chenavaud qui raconte. Benjamin d'une famille de cinq enfants, le jeune Jean Baptiste s'engage comme simple soldat dans le régiment Royal Marine.
Il mène une carrière brillante au moment de la Révolution française, il se distingue avec les armées du Rhin et devient général de brigade en 1794. Parti en Italie, Bernadotte conduit l'armée de Sambre-et-Meuse, en 1798 il  devient ambassadeur en Autriche. Cette année-là, il épouse Désirée Clary, la première fiancée de Napoléon et devient le beau-frère de Joseph Bonaparte qui a épousé la soeur de Désirée.
Ministre de la guerre, il choisit le camp de Napoléon en 1804, en 1805 il combat à Austerlitz.

En 1810, alors qu'il se trouve à Paris en semi-disgrâce, le parti pro-français suédois lui propose d'être candidat lors de l'élection du nouveau prince héritier. Grâce à Jean Antoine Fournier, un Grenoblois ayant vécu 18 ans en Suède, qui y retourne se faisant passer pour l'«envoyé» de Napoléon, et y mène une propagande active et habile. Bernadotte est élu à la surprise générale. L'élection se tient le 21 août 1810 devant les quatre ordres suédois, réunis lors des états généraux à Orebro, ville du centre de la Suède, afin d'éviter des troubles possibles à Stockholm.
Adopté par le roi Charles XIII, il prend le nom de Karl Johan. A la mort de son père adoptif en 1818, il devient roi des royaumes unis de Suède et de Norvège.

Reportage Fançois Busson, images Sébastien Hondelatte, montage Brigitte Sandeaux-Cadet

Bernadotte, devenu Charles XIV Jean de Suède va régner jusqu'en 1844. Il fait prospérer ses États, développant l'instruction publique, l'agriculture, l'industrie et le commerce.
Il décède le 8 mars 1844, et est inhumé dans la crypte de l’église de Riddarholmen, dans laquelle reposent les rois suédois. Son fils Oscar lui succède. Depuis, les Bernadotte règnent toujours sur la Suède, le roi actuel Charles XVI Gustave est le septième héritier Bernadotte de la dynastie.
C'est justement pour marquer le bicentenaire de son accession au trône que la Ville de Pau a voulu ce spectacle. Une animation qui, avec le marché de Noël, a pour thème cette année la Suède. En octobre prochain, le roi de la Suède, monarchie constitutionnelle, Carl XVI Gustaf, devrait être en visite à Pau.  


Bernadotte sur grand écran, une histoire mise en lumière à Pau

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire sorties et loisirs patrimoine culture fêtes locales