"Il est parti qu'avec des Crocs." : après un mois de recherche, un septuagénaire toujours porté disparu près de Pau

Le 18 mai, un homme de 78 ans a disparu dans la commune de Garlin, dans les Pyrénées-Atlantiques. Malgré la mobilisation de la gendarmerie et l'organisation de recherches citoyennes, il est toujours introuvable.

Voilà près d'un mois que la commune de Garlin, au nord de Pau, se mobilise. Qu'a-t-il bien pu se passer pour qu'un septuagénaire disparaisse dans le secteur, sans laisser aucune trace ? Le 18 mai, l'homme de 78 ans quitte son domicile précipitamment, "sans sac à dos, ni bâton, avec seulement ses Crocs aux pieds", précise Pierre Labrosse, adjoint au maire. Depuis, ses proches restent sans nouvelle.

De gros moyens déployés

"Très rapidement, la brigade de gendarmerie s'est mobilisée, les interventions des chiens pisteurs ont mené vers le lac du Gabassot et les bois environnants", précise la municipalité dans une publication sur les réseaux sociaux. Une piste "confirmée par des témoins" qui auraient aperçu le septuagénaire "traversant la digue le jour de sa disparition", vers 15 heures.

La région a été survolée pendant deux jours et les gendarmes ont déployé des recherches avec la brigade maritime d'Arcachon "avec deux plongeurs pour sonder le lac", indique l'adjoint au maire.
Après l'autorisation de la gendarmerie, la municipalité a par la suite organisé plusieurs battues collectives. "Nous avons réussi à mobiliser 140 personnes, puis 75 le deuxième jour." Réparties en plusieurs groupes, elles ont quadrillé tous les alentours du lac de Gabassot. Toujours sans succès.

"Des angoisses"

Selon les informations de l'adjoint au maire, le septuagénaire, souffrant de la maladie de Parkinson, était sous traitement lourd "pouvant engendrer des dérèglements qui le rendaient anxieux".

Aujourd'hui, aucune piste n'est privilégiée et les incertitudes persistent. "On est dans l'irrationnel, on ne comprend pas qu'on n'ait pas pu trouver d'indice sachant que les recherches ont commencé très tôt, il n'a pas pu parcourir 10 kilomètres en moins d'une heure", s'interroge Pierre Labrosse.

On recherche dans des endroits où il n'est jamais allé car on a fini d'explorer les lieux qu'il connaissait parfaitement.

Pierre Labrosse

premier adjoint au maire de Garlin

Mardi 11 juin, une autre journée de recherche s'est organisée avec un petit groupe d'une dizaine de personnes. "Les habitants, au lieu de faire le circuit de marche habituel, continuent à explorer les zones que nous avons définies et font des comptes rendus", détaille l'adjoint. À ce jour, les recherches sont toujours en cours et opérées par la brigade de gendarmerie de Garlin.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité