LÉGISLATIVES 2024. Un régionaliste basque à l'Assemblée, quatre députés réélus sur six : ce qu'il faut retenir dans les Pyrénées-Atlantiques

Jour de vote ce dimanche 7 juillet 2024. Peio Dufau sera le premier régionaliste basque à siéger à l'Assemblée Nationale. Si comme dans les Landes, aucun candidat du Rassemblement National n'a été élu lors du second tour, les Pyrénées-Atlantiques ont aussi réélu quatre de leurs députés sur six.

Ce dimanche 7 juillet 2024, les électeurs se sont rendus aux urnes pour élire leur nouveau député. Dans les Pyrénées-Atlantiques, comme dans les Landes, aucun candidat du Rassemblement National n'a été élu lors du second tour. Autre fait important à retenir, le premier régionaliste basque a été élu et quatre sur six députés ont été réélus.

Lors du premier tour, le 30 juin, trois circonscriptions sur six ont résisté à la vague de l'extrême droite. Le parti de Marine Le Pen est arrivé en tête dans deux circonscriptions, mais est resté présent au second tour dans toutes.

À l’issue de ce scrutin, cinq triangulaires avaient émergé. Trois candidats issus du Nouveau Front Populaire, d’Ensemble et de la gauche, s'étaient désistés afin de faire barrage à l'extrême droite, deux autres se sont maintenus.

LÉGISLATIVES 2024. Les résultats du second tour des élections en Gironde, Dordogne, Landes, Lot-et-Garonne et Pyrénées-Atlantiques

  • Dans la 1er circonscription, la députée sortante Josy Poueyto conserve son siège avec 66,69 % des suffrages obtenus. Le candidat RN, François Verrière, a de son côté obtenu 33,31 % des voix
  • Dans la 2è circonscription, Jean-Paul Mattei, le député sortant Modem, est réélu à 63,74 %. Son adversaire, Monique Becker, la candidate RN a, de son côté, obtenu 36,26 % des voix. 
  • Dans la 3è circonscription, David Habib (DVG) débute un nouveau mandat de député. Il a obtenu 64,50 % des suffrages. Une très large victoire sur son adversaire du RN, Nicolas Cresson qui obtient, lui, 35,50 % des voix.
  • Dans la 4è circonscription, le député NFP, Inaki Echaniz est réélu avec 48,05 % des suffrages. Il s'impose dans cette circonscription qui a vu une triangulaire, face à Sylviane Lopez (RN) qui récupère 28,71 % des voix et Jean Lassalle (Résistons) qui obtient 23,25 %.
  • dans la 5è circonscription, Colette Capdevielle (PS) est arrivée en tête des suffrages avec 62,64 %. Face à elle, le candidat du RN, Serge Rosso a obtenu 37,36 % des voix.
  • Dans la 6è circonscription, seconde triangulaire du département ! Peio Dufau, candidat du NFP, a obtenu 36,28 % des suffrages. En deuxième position, Christian Devèze, a réussi à obtenir 35,33% des voix. 

"C'est la victoire d'un territoire"

"C'est une première historique. Un Bascophone à Paris, je crois que ça n'est jamais arrivé". Peio Dufau du parti basque EH Bai a été élu avec 36,3 % des voix dans la 6ᵉ circonscription des Pyrénées-Atlantiques. Il prend donc cette circonscription détenue par la majorité présidentielle. "On veut construire en partant des territoires pour travailler ensemble à Paris".

Grand favori, David Habib, divers gauche, est réélu dans la 3e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. "C'est la victoire d'un territoire". Il n'avait aucun soutien officiel. "Je veux un cordon sanitaire face au RN et face à la France Insoumise", a-t-il redit sur l'antenne de France 3 Aquitaine ce soir. "La victoire si on veut qu'elle soit prometteuse, il faudra qu'elle change beaucoup de choses."

durée de la vidéo : 00h01mn30s
Peyo Dufau du parti basque EH Bai a été élu avec 36,3 % des voix dans la 6e circonscription des Pyrénées-Atlantiques. ©France 3 Aquitaine

Dans la 4e circonscription des Pyrénées-Atlantiques, remportée par Inaki Echaniz (NFP), Jean Lassalle est arrivé en 3ᵉ position. "Je suis très heureux d'avoir participé à cette élection, d'avoir retrouvé ces sensations", a-t-il déclaré à l'issue des résultats. Jean Lassalle, avait déjà été député sur cette circonscription, jusqu'en 2022. "J'ai suffisamment gagné pour savoir ce que peut ressentir le vainqueur, Inaki Echaniz, confirmé dans sa fonction de député ce soir", a-t-il salué.

Un vote d'adhésion ?

"Ce résultat vient confirmer le travail que nous avons effectué pendant deux ans", déclare Iñaki Echaniz qui repart à l'Assemblée pour un second mandat pour représenter la 4ᵉ circonscription entre Béarn et Pays basque. "Je dénonce la faillite morale et politique de certains qui ont osé mettre un signe égal entre l'extrême droite et la gauche".

François Bayrou a également commenté, sur plateau de France 2, les résultats de ce dimanche soir. "Ils ont voté parce qu'ils ne voulaient pas de l'hypothèse du Front National en majorité absolue." Pour le maire de Pau, François Bayrou, ce n'est pas un vote d'adhésion au Nouveau Front populaire arrivé en tête ce soir.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité