Leur fils est mort à la sortie d'une discothèque : les parents d'Enzo Péridy témoignent à la veille du procès

Le 18 mars 2022, à Tarbes, Enzo Péridy, un jeune Béarnais de 18 ans, décède après un coup de poing violent à la sortie de boîte de nuit. L'auteur assume son geste et sera jugé ces 5 et 6 mars devant la cour criminelle des Hautes-Pyrénées à Tarbes. Les parents d'Enzo réclament justice.

Cela fera deux ans le 18 mars prochain. Deux ans que Didier Péridy et Natie Filipe pleurent la disparition de leur fils Enzo, à l'âge de 18 ans. Alors que le procès a lieu ces 5 et 6 mars, ils avouent ressentir des émotions contradictoires. C'est un moment qu'ils attendent impatiemment autant qu'ils le redoutent.

Les parents d'Enzo Péridy se préparent à affronter celui qui a tué leur fils, un soir de fête le 18 mars 2022 quartier de l'Arsenal à Tarbes. Aujourd'hui, ils veulent comprendre pourquoi leur fils est mort. Son père dit appréhender la confrontation, ce sera "dur à entendre" anticipe-t-il. "On va revivre la scène qu'a subie mon fils". Sa mère, elle, "veut que justice soit faite" et dit ne pas pouvoir ressentir "de compassion pour celui qui a donné le coup à (son) fils".

Une soirée alcoolisée


Ce soir-là, Jonas Elizalde, l'accusé alors âgé de 20 ans, a beaucoup bu : une bouteille de whisky à lui tout seul. Il sort et voit Enzo discuter avec une fille et décide de s'en mêler.

À quelques jours du procès, il a rencontré son conseil, Me Alexandre Martin. "Il sait qu'il joue des années de sa vie. Il a aussi la volonté de s'expliquer pour être au plus près de la vérité."

Encore une fois, il va expliquer qu'il assume les conséquences, mais qu'il n'a jamais voulu donner la mort à cette jeune victime"

Me Alexandre Martin

Avocat de Jonas Elizalde

L'avocat de la défense explique que son client avait "beaucoup bu" ce soir-là, qu'il a eu une réaction "totalement inopinée, déplacée, avec l'idée qu'il intervenait pensant que cette jeune fille allait être ennuyée... Mais, c'était dans sa tête".

De son côté, Me Maxime Barnaba, l'avocat des parents d'Enzo, assure, lui, que l'information judiciaire a "permis d'établir que, ce soir-là, Enzo n'avait pas cherché querelle, ne s'était pas montré agressif", ni à l'intérieur, ni sur le parking de l'établissement de nuit.

Le 18 mars 2022

Originaire de Lons dans les Pyrénées-Atlantique, Enzo Péridy était venu fêter le Percent avec des amis lycéens dans une boîte de nuit de Tarbes, le 17 mars au soir. Lors d'une bagarre à la sortie de cet établissement, il reçoit un coup particulièrement violent. Il s'effondre et tombe. Il est alors pris en charge par les secours et hospitalisé en urgence absolue au CHU de Purpan de Toulouse où il décédera deux jours plus tard.

Bien que domicilié à Asson dans les Pyrénées-Atlantiques, l'auteur des faits avait été interpellé deux jours plus tard, le 19 mars, dans le Gers où il avait pris la fuite. Il n'était pas connu de la justice si ce n'est une mention pour infraction routière. L'enquête a montré que les deux jeunes Béarnais ne se connaissaient pas particulièrement.

Ces 5 et 6 mars, Jonas Elizalde sera jugé "pour violence volontaire ayant entraîné la mort sans intention de la donner", avec l'alcool comme circonstance aggravante. Il encourt 20 ans de prison.

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Nouvelle-Aquitaine
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité