Déconfinement : les Pyrénées béarnaises se préparent à accueillir des vacanciers en mal d'espace

La phase 2 du déconfinement devrait permettre aux Français de se déplacer au-delà de 100km. Et de pouvoir profiter des grands espaces pyrénéens. Les professionnels du tourisme se préparent à les accueillir dans des conditions sanitaires optimales.
"On attend avec impatience l'ouverture prévue début juin" dit Yohann Roger, le propriétaire du camping Barétous Pyrénées, tout en finalisant la mise en place de sa toute nouvelle tente lodge.

"On a investi dans cette deuxième tente lodge. C'est un produit qui plaît énormément" explique t-il. Deux chambres avec de vrais lits, un coin cuisine avec four et frigo, une salle de douche, des toilettes, une terrasse...Une tente de luxe qui permet aux campeurs de passer leurs vacances en toute indépendance. 

Sûr que ce genre de produit sera particulièrement recherché cet été.

Yohann attend le feu vert du gouvernement et le détail des mesures sanitaires pour lancer sa saison qu'il a déjà bien préparée.
 

"On a mis en place du gel hydroalcoolique un peu partout, à l'accueil, au snack, dans les sanitaires, dans les hébergements...et on a prévu de renforcer le ménage dans les espaces communs où on passera plus souvent que d'habitude".

L'objectif est de rassurer les clients au maximum.

Son épouse Laurette, en charge des réservations, reçoit de plus en plus d'appels depuis quelques jours. "Les personnes qui téléphonent ont besoin d'être rassurées. Savoir s'il y a eu beaucoup de malades dans la région, les mesures que l'on met en place dans le camping, s'il y a des restrictions".

Laurette et Yohanne ont décidé de ne pas imposer le port du masque. "Chacun sera libre, on ne veut rien obliger".
 

Envie de s'évader


A l'office du tourisme d'Oloron-Ste-Marie aussi on se prépare activement à la prochaine saison.

"On sait que la clientèle étrangère et notamment espagnole, la plus importante, sera très limitée. On va déployer une communication vers la clientèle de proximité" nous confie Marie Pachéco qui dirige les offices du tourisme des Pyrénées béarnaises.

Les cibles sont les habitants du Pays-basque, du sud des Landes et plus globalement du grand sud-ouest. "On va mettre l'accent sur des visites à la journée, des courts-séjours" explique t-elle, certaine que l'environnement béarnais va attirer de nombreux visiteurs cet été.
 

"La montagne a d'énormes atouts, nous avons de très grands espaces, des lacs, de petits hébergements, des centaines de kilomètres de randonnées, des activités de pleine nature où l'ensemble des professionnels sont en train de s'organiser pour tenir compte des protocoles sanitaires".

Les conseillers séjours des offices du tourisme béarnaises ont été formés à répondre à toutes les interrogations des vacanciers.

Ils expliquent que la destination convient autant aux familles qu'aux sportifs, ils rappellent que les nuits sont fraîches, un atout en cas de canicule, et ils précisent que tout accompte sera remboursé en cas d'annulation.

 Marie Pachéco est confiante. "Dès que la date du 2 juin a été avancée par le gouvernement pour la phase 2 du déconfinement, on a eu tout de suite énormément d'appels. Les demandes sont très fortes pour la montagne".

L'été 2020 sera différent c'est certain. Il faudra faire avec la distanciation sociale et le respect strict des règles sanitaires.

Mais le grand air et les paysages grandioses que vont découvrir de nombreux Français vont peut-être les convaincre de revenir profiter des Pyrénées en période estivale ces prochaines années...

Rencontre avec les professionnels du tourisme de la montage en Béarn > 

Coronavirus : la montagne aura t-elle la côte cet été ?





 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
béarn nature parcs et régions naturelles montagne