VIDÉO : le sauvetage d'un singe gibbon en Béarn, espèce en voie d'extinction

Publié le
Écrit par América Lopez et Elise Daycard - Christophe Roux
durée de la vidéo : 01min 58
Un jeune gibon âgé de trois ans et demi est soigné par les vétérinaires du zoo d'Asson en Béarn pour une fracture ouverte du péroné. Sa guérison est importante car ce pett singe originaire de la péninsule indochinoise est une espère en voie d'extinction. ©France télévisions

Gigi est un jeune gibbon de 3 ans et demi qui souffrait d'une fracture ouverte à une patte. Le zoo d'Asson près de Pau, l'a confié à la clinique vétérinaire de Mirepeix qui l'a sauvé. Six mois de soins pour ce petit singe issu d'une espèce en voie d'extinction, présente seulement dans la péninsule indochinoise.

Le pronostic de sa patte était mauvais au départ. Mais les vétérinaires ont voulu donner une chance à Gigi, petit gibbon né en captivité dans le zoo d'Asson, en Béarn. Pour sauver cet individu, mais aussi participer à la survie de l'espèce.

Fracture ouverte du péroné

Il y a six mois, le bébé gibbon s'est coincé la patte dans un hamac. Résultat, une fracture ouverte du péroné. "L'os avait traversé la peau, gêné, le gibbon a mangé l'os. Cela se présentait mal, mais on a voulu tenter l'opération", explique le vétérinaire.

Une intervention complexe qui rendait le pronostic du vétérinaire incertain sur la capacité de l'animal à retrouver sa motricité. Or, trois mois après, Gigi marche quasiment normalement.

Encore jeune, il sera confié à un autre zoo afin de poursuivre la préservation de l'espèce. Comme le rappelle Luc Lorca, Directeur du zoo, dans le cas de cette espèce menacée dans son milieu naturel, seuls les animaux élevés en captivité garderaient le patrimoine génétique pour sauver cette race d'hominidés.

Dans quelques semaines, la broche métallique lui sera retirée et l'animal pourra reprendre sa vie normale de gibbon bondissant.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité