Pays basque : le centre de vaccination d'Urrugne partiellement incendié pendant la nuit

Publié le Mis à jour le
Écrit par Alice Robinet avec Emmanuel Clerc
Le centre de vaccination d'Urrugne, un barnum accolé à la salle de sport Iturbidéa, a été partiellement incendié la nuit dernière. Du carburant a été déversé le long des parois, mais tout ne s'est pas embrasé.
Le centre de vaccination d'Urrugne, un barnum accolé à la salle de sport Iturbidéa, a été partiellement incendié la nuit dernière. Du carburant a été déversé le long des parois, mais tout ne s'est pas embrasé. © Emmanuel Clerc - France 3 Euskal Herri

Le centre de vaccination d'Urrugne, dans les Pyrénées-Atlantiques, a été partiellement incendié dans la nuit de samedi à dimanche 18 juillet, annonce le procureur de la République à Bayonne. Une enquête a été ouverte pour "destruction volontaire par incendie".

Le centre de vaccination d'Urrugne, dans le Pays basque, a été partiellement incendié durant la nuit de samedi à dimanche 18 juillet, annonce le procureur de la République à Bayonne, Jérôme Bourrier. 

Il ajoute qu'une enquête de flagrance pour "destruction volontaire par incendie" a été ouverte. Elle a été confiée à la SRPJ de Bayonne. 

C'est une voisine, ayant aperçu les flammes et un groupe de personnes qui s'enfuyait peu après 2h du matin, qui a alerté les pompiers. Du carburant a été déversé tout le long des parois du barnum qui accueille le centre de vaccination, accolé à la salle de sport Iturbidéa. 

Comme toute la toile ne s'est pas embrasé, les dégâts restent relativement limités. 

Un "sentiment de colère et de désolation" pour le maire d'Urrugne 

Le maire d'Urrugne, Philippe Aramendi (mouvement Abertzale) a été alerté à 3 heures du matin la nuit dernière.

"D'après les premiers constats, il est clair que c'est un incendie criminel. Je pense qu'il n'y a aucun doute, car on a trouvé du produit inflammable répandu un peu partout avec la volonté de faire brûler ce chapiteau."

J'espère que les auteurs seront identifiés, car depuis cette nuit, je suis habité par un sentiment de colère et de désolation.

Philippe Aramendi, maire d'Urrugne

"Je sais bien qu'hier beaucoup de manifestations se sont déroulées sur le territoire national pour protester contre les dernières déclarations du président. Je pense que tout idée se défend, se respecte aussi, mais s'attaquer à un centre de vaccination, ce n'est tout juste pas acceptable, et c'est une atteinte à la démocratie" dénonce le maire d'Urrugne. 

Il rappelle que ce chapiteau, actuellement utilisé pour le centre de vaccination, est d'ordinaire déployé au service des associations d'Urrugne, qui vont donc pâtir de cet acte de vandalisme. 

→ regardez l'interview de Philippe Aramendi par Emmanuel Clerc et Sarah Karama

durée de la vidéo : 01min 47
Incendie du centre de vaccination d'Urrugne : la réaction du maire Philippe Aramendi ©France télévisions

Samedi 17 juillet, des manifestations contre l'obligation vaccinale et la généralisation du pass sanitaire étaient organisées dans toute la région, notamment à Bayonne. 

La nuit précédente, c'est un centre de vaccination dans le Vercors en Isère qui a été pris pour cible et très dégradé. 

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.