Pays basque : pêcheurs sportifs, protecteurs de l'environnement et élus béarnais dénoncent la surpêche du saumon

La guerre du saumon se poursuit dans le Pays basque. Les pêcheurs sportifs, les protecteurs de l'environnement et des élus béarnais s'associent pour dénoncer la pêche professionnelle dans le port de Bayonne. Une pratique qui empêche ces poissons migrateurs de remonter les rivières pour frayer.  
De nombreuses écharpes tricolores arborées par des élus du Béarn dans le cortège de la manifestation qui a réunit 450 personnes, jeudi 30 mai à Anglet, contre la pêche au saumon dans le port de Bayonne.
De nombreuses écharpes tricolores arborées par des élus du Béarn dans le cortège de la manifestation qui a réunit 450 personnes, jeudi 30 mai à Anglet, contre la pêche au saumon dans le port de Bayonne. © Sabrina Corrieri / France 3 Aquitaine
Ce jeudi 30 mai, la fédération de pêche des Pyrénées-Atlantiques, des élus et des associations de protection de l'environnement comme la Sepanso, avaient appelé à manifester en faveur d'une interdiction de la pêche professionnelle au saumon dans l'Adour. 

450 manifestants 

 
Un appel auquel ont répondu près de 450 personnes à Anglet.

Dans le collimateur des manifestants, une dizaine de pêcheurs professionnels qui bénéficieraient d'une autorisation tacite pour pêcher le saumon à l'entrée du port de Bayonne. 
 

 Un laisser-faire de l'Etat ? 


"Il est interdit de pêcher dans les ports de commerce", rappelle pourtant Michel Rodes, le vice-président de la Sepanso en Aquitaine. 

"En aucun cas le port de Bayonne ne profite d'une dérogation quelconque. Donc le problème, c'est que l'administration et la justice laissent faire", souligne-t-il. 

Trois actions en justice 


Pour mettre fin à cette situation, les associations ont déposé trois recours en justice.

Ils sont soutenus par des élus béarnais, comme Jean Labour, président de la communauté de communes Béarn des Gaves. "On veut défendre la loi, ils pêchent depuis cinquante ans illégalement. Pour nous, c'est un manque à gagner pour l'économie de notre territoire. Si beaucoup de saumons remontent, des gens viendront pêcher", réagit-il.

"Beaucoup de communes basques pourraient tirer des bénéfices de cette pêche sportive en rivière" estime aussi Arnaud Fontaine, Maire de Osserain Rivareyte .
 
Pays basque : 450 manifestants contre la pêche professionnelle au saumon dans l'Estuaire de l'Adour

  


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
pays basque pêche économie pêche loisir sorties et loisirs animaux environnement société béarn