Pau : bousculade à l'inspection académique avec des manifestants venus pour réclamer des postes en basque

Publié le Mis à jour le

Il y a eu une bousculade à l'inspection académique de Pau ce vendredi matin lorsque des manifestants venus pour réclamer des postes en basque ont voulu pénétrer dans les locaux.

La manifestation a bien failli tourner au vinaigre alors que les représentants de la fédération des écoles basques sont arrivés à Pau afin de montrer la colère du monde enseignant pour cette rentrée 2018. Alors qu'une délégation devait être reçue, elle a demandé que tous les manifestants, 300 salariés et enseignants, soient reçus.

 
D'après notre consoeur sur place, Stéphanie Deschamps, la situation à 12 h 05 était un peu tendue, mais moins que les minutes précédents. 

Il y a eu un petit mouvement de panique d'une dizaine de minutes. Les policiers restent à l'extérieur. 

 


Plus de postes

La demande de poste en langue basque est récurrente. Seuls 5 postes ont été accordés par l'Education nationale sur les 25 qu'exige l'accroissement des effectifs de Seaska. 




 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité