• ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • SOCIÉTÉ
  • FAITS DIVERS
  • SPORT
  • CULTURE

Une pétition contre la tenue du G7 à Biarritz rassemble plus de 3 000 signatures

Des manifestants anti G7 à Biarritz, le 14 juillet / © Andde Irosbehere - France 3 Euskal Herri
Des manifestants anti G7 à Biarritz, le 14 juillet / © Andde Irosbehere - France 3 Euskal Herri

Une pétition en ligne contre la tenue du G7 à Biarritz rassemble 3 000 signatures. Elle dénonce la "prise d'otage de la côte basque", alors que le sommet diplomatique doit se tenir sur la côte basque du 24 au 26 août.
 

Par MK

Elle a été lancée fin juillet et rassemble déjà 3 100 signatures. La pétition en ligne intitulée "G7 : non à la prise d'otages de la côte basque" semble fédérer de nombreux citoyens.

"Caprice monarchique"

Son auteur s'oppose à la ta tenue à Biarritz du sommet diplomatique, qui doit rassembler les chefs d'Etat et de gouvernement des Etats-Unis, de la France, du Japon, du Royaume-Uni, de l'Italie et du Canada.

Le texte, adressé au président Emmanuel Macron évoque un "caprice monarchique" et dénonce une "opération incroyablement complexe à organiser et ruineuse pour les finances publiques".

"Il prétend évoquer le problème du changement climatique dans un cadre qui suppose une empreinte écologique déraisonnable", ajoute son auteur qui signe sous le nom de M. Etcheverry.




La pétition dénonce également les contraintes imposées aux Biarrots avant et pendant l'événement, alors que la circulation et le stationnement seront strictement interdits dans le centre-ville et fortement restreints dans d'autres quartiers. 
 


"Nous, habitantes et habitants du Pays Basque ou d'ailleurs, citoyennes et citoyens à qui l'on demande si souvent de se serrer la ceinture, d'avoir le sens des réalités, dénonçons le fait du prince et le gaspillage scandaleux que suppose la tenue du G7 à Biarritz en plein mois d'août, poursuit l'auteur du texte avant de demander au président Macron d'utiliser l'argent public pour " combattre la pauvreté et la crise écologique".

Depuis l'annonce de la tenue du G7 au Pays basque, les anti G7 sont nombreux à se mobiliser en ligne et dans la rue. Un contre sommet est par ailleurs prévu à Irun en Espagne pendant l'événement.

A lire aussi

Sur le même sujet

Interview de Vincent Rey, Chef de file UDI87, à 6 mois des municipales

Les + Lus