Accident de train à Saint-Jean-de-Luz / Ciboure : quatre migrants percutés, trois morts et un blessé grave

Ce mardi 12 octobre, en début de matinée, quatre personnes ont été percutées par un TER aux alentours de la gare de Saint-Jean-de-Luz, dans les Pyrénées-Atlantiques. Selon les premières informations, il s'agirait de migrants d'origine algérienne.

Aux alentours de 5h30 du matin, ce mardi 12 octobre, quatre personnes ont été fauchées par un TER, aux alentours de la gare de Saint-Jean-de-Luz , à Ciboure, dans les Pyrénées-Atlantiques. 

Selon les premières informations, il s'agirait de quatre migrants, d'origine algérienne. Ils seraient majeurs mais leur identité n'a pas encore été déterminée, a indiqué le parquet. Selon le procureur, ils étaient à priori allongés sur les rails ou sur le bas-côté lors de l'accident.

"Deux corps ont été identifiés pour l'instant. Il s'agit de deux personnes de nationalité algérienne, âgées de 28 et 36 ans. Les premières informations laissaient penser qu'il s'agissait de migrants qui venaient de passer la frontière mais il s'avère qu'il s'agirait de migrants déjà présents sur le territoire", précise Eneko Aldana-Douat, le maire de Ciboure.

Trois d'entre eux ont succombé à leurs blessures, la quatrième a été transportée en urgence absolue au centre hospitalier de la Côte basque, à Bayonne. Son pronostic vital est engagé. Il serait blessé aux membres inférieurs et à l'abdomen.

Le Procureur de Bayonne Jérôme Bourrier, présent sur place, a ouvert une enquête en flagrance pour déterminer les circonstances de cet accident.  Elle est menée par le commissariat de Saint-Jean-de-Luz et la police judiciaire de Bayonne. 

Selon la SNCF, présente sur place, le trafic a progressivement repris sur la seconde voie depuis 7h45, mais il reste encore très perturbé entre Hendaye et Bayonne. Des retards de quinze minutes sont à prévoir.

Un rassemblement est envisagé par plusieurs associations en fin d'après-midi, vers 18h. Il devrait se tenir devant les bâtiments de l'agglomération ou devant la gare de Saint-Jean-de-Luz.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers accident