Serge Blanco n'est "pas candidat à la présidence" de la FFR

Serge Blanco, vice-président de la Fédération française de rugby, a annoncé jeudi dans une interview à France bleu qu'il ne sera pas candidat à la présidence de la FFR, fin 2016.

© Franck Fife / AFP
"Aujourd'hui, je ne suis pas candidat à la présidence de la fédération", a-t-il affirmé dans les locaux de France bleu Pays Basque dans des extraits diffusés sur le site internet de la radio.

L'intégralité de l'interview sera diffusée dimanche de 19H30 à 20H00 dans l'émission "Stade bleu".

"J'ai des idées. Je voudrais les partager avec d'autres personnes", a-t-il ajouté. "Si mes idées sont porteuses je les défends et je m'inscris avec les gens. S'il y a un leader qui est assez fort et assez puissant pour faire en sorte que tout
ce que je peux penser soit dans les idées que lui défend ou véhicule, ça ne me gêne surtout pas
".


Concernant une éventuelle candidature de l'actuel président, Pierre Camou, l'ancien international français a indiqué que ce dernier "va, je pense, réfléchir dans un premier temps", avant de lancer : "Pourquoi Pierre Camou ne se représenterait-il pas"?

Lors de cette première prise de parole depuis l'humiliante défaite face aux futurs champions du monde néo-zélandais, en quart-de-finale de la Coupe du monde (62-13), l'ex-président de la Ligue nationale de rugby (LNR) a estimé que "ce jour-là on n'a pas été à la hauteur".

"Moi je ne peux pas comprendre que l'équipe de France, qui a des moyens humains, des moyens financiers, des moyens qui lui permettent d'aller au-delà de ce que peuvent réaliser certaines équipes, je ne comprends pas comment on a pu sur ce match-là lâcher tout ça".


Selon Serge Blanco, le problème se situe dans "la préparation, la formation, la façon dont on amène un joueur amateur dans un secteur professionnel". Pour lui, "cette équipe de France, déjà de par le précédent Mondial, était dans
une situation difficile, sauf que le fait d'arriver en finale a masqué toute la détresse qu'il pouvait y avoir
". "Aujourd'hui, a-t-il ajouté, il faut véritablement se regarder dans une glace et se poser les véritables questions (...) il faut savoir
comment en l'espace de quelques saisons on va redevenir compétitifs
".

Extrait de l'interview accordée par Serge Blanco à France Bleu Pays basque en exclusivité : 
Extrait de l'interview accordée par Serge Blanco à France Bleu Pays basque en exclusivité

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport pays basque
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter